fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Hamilton : Mourir en course, 'ce n'est pas impossible'

Hamilton : Mourir en course, 'ce n'est pas impossible'

Actualités


Hamilton : Mourir en course, 'ce n'est pas impossible'

Hamilton : Mourir en course, 'ce n'est pas impossible'

Choqué par l'accident mortel d'Anthoine Hubert, Lewis Hamilton évoque la dure réalité du danger en course automobile qui l'a accompagné durant sa carrière.

Le décès d'Anthoine Hubert a secoué le monde de la Formule 1. Présent dans le paddock au moment de l'accident, Lewis Hamilton avait réagi sur son compte Instagram peu après en publiant une série de messages. Selon le pilote Mercedes, les fans n'avaient pas suffisamment conscience des risques pris par les pilotes en course.

"C'est pour ça que j'ai posté [sur les réseaux sociaux], parce que ce [la mort en course] n'est pas impossible", déclare-t-il. "J'ai déjà connu ça dans le passé.

Durant sa carrière, le Britannique a été témoin de l'accident aux conséquences funestes de Jules Bianchi, lors du Grand Prix du Japon 2014, mais également celui de son ancien rival Daniel Spence, jeune pilote de onze ans mort en karting en 1994.

"Nous avons eu le Japon, nous avons eu cette expérience, mais j'ai aussi un vu un enfant de onze ans mourir lors d'un week-end de course, quand j'étais en karting. En tant que pilote, ça vous affecte beaucoup", confie Hamilton.

"Je ne sais pas comment c'était pour les autres pilotes mais pour moi, 'waouh', ça m'a touché au plus profond de mon âme. C'était vraiment dur. Je n'ai pas pu dormir, je n'arrivais pas à croire ce qu'il venait de se passer."

"J'imagine que votre cerveau fait des heures supplémentaires et essaie de s'habituer à la réalité, à ce qu'il vient de se passer. Et aussi au fait que, regardez, nous avons perdu Charlie [Whiting] cette année et la Formule 1 a continué à avancer, nous avons perdu Niki [Lauda] et le monde ne s'est pas arrêté. C'est triste mais c'est ainsi."

Ontdek het op Google Play