fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Montoya estime que le problème de Vettel n'est pas mental

Montoya estime que le problème de Vettel n'est pas mental

Actualités


Montoya estime que le problème de Vettel n'est pas mental

Montoya estime que le problème de Vettel n'est pas mental

D'après l'ancien pilote de F1, l'Allemand est davantage victime de sa monoplace.

Tandis que Charles Leclerc vient d'enchaîner deux victoires - dont une très précieuse à domicile pour Ferrari, à Monza -, Sebastian Vettel est de nouveau en proie à de sérieuses difficultés.

Le quadruple Champion du monde n'a plus levé les bras depuis le Grand Prix de Belgique 2018 et a de nouveau enchaîné les erreurs cette année, après une saison déjà compliquée l'an dernier sur ce plan. Et comme si cela ne suffisait pas, il vient également de se voir infliger un sanglant 7-0 par son jeune équipier dans l'exercice de la qualification.

À Monza, Vettel est parti seul à la faute, en perdant le contrôle de sa SF90 avant de percuter la Racing Point de Lance Stroll au moment de remonter en piste. Beaucoup estiment que les difficultés rencontrées par le pilote allemand sont liées à une situation mentale délicate, mais ce n'est pas l'avis de Juan Pablo Montoya.

"Je pense qu'il y a quelque chose qu'il n'aime pas sur la voiture ou les pneus de cette année, et que Leclerc est meilleur pour s'y adapter", a déclaré le Colombien à Motorsport.com.

"Vettel doit souffrir pour être aussi rapide que son coéquipier. Et vu qu'il doit souffrir, il n'est pas à l'aise et commet des erreurs. Quand on n'est pas content de la voiture, les erreurs arrivent. Je ne pense pas que ce soit mental, c'est davantage technique. Il s'agit de comprendre, d'avoir quelqu'un de son côté qui puisse trouver ce qui se passe."

"[Chez McLaren], j'avais dû changer la manière dont je freinais avec la voiture et ça commençait à produire des choses différentes de ce à quoi j'étais habitué. Je sais donc que changer la manière dont on pilote est très compliqué."

"Si l'on change la façon de piloter la voiture, on peut encore être rapide, mais probablement pas autant que ce à quoi on est habitué. Il [Vettel] devra s'adapter dans une certaine mesure, mais apprendre à être rapide de façon différente est très difficile. C'est mieux d'adapter la voiture à son pilotage que l'inverse."

"Il va devoir resté concentré avec l'équipe et travailler plus dur que jamais. La seule façon de faire, c'est de travailler davantage, de faire quelque chose de différent de ce qu'il fait actuellement. Il doit être habitué à travailler d'une certaine manière mais, dans l'immédiat, ça ne fonctionne pas pour lui."

Reste à voir si l'excuse d'une voiture qui lui convient moins est acceptable - ou non - pour un champion de la trempe de Sebastian Vettel...

Ontdek het op Google Play