fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Red Bull a persuadé Mercedes de recruter Hamilton

Red Bull a persuadé Mercedes de recruter Hamilton

Actualités


Red Bull a persuadé Mercedes de recruter Hamilton

Red Bull a persuadé Mercedes de recruter Hamilton

D'après Helmut Marko, Red Bull a joué un rôle majeur dans le recrutement de Lewis Hamilton par l'écurie Mercedes à la fin de la saison 2012.

De retour en Formule 1 en 2010, les premières années de Mercedes en catégorie reine étaient très loin des succès glanés par l'écurie allemande dans les années 1950 avec Juan Manuel Fangio et Stirling Moss.

Le départ de Lewis Hamilton fin 2012 pour cette équipe était donc vu comme un choix déroutant, d'autant plus que son employeur de l'époque, McLaren, enchaînait les succès tout en mettant des bâtons dans les roues de la machine à gagner Red Bull.

Toutefois, l'avènement du V6 turbo hybride en Formule 1 fut l'occasion pour Mercedes de démontrer toute sa force en s'emparant de tous les titres en jeu depuis 2014. Au volant de la flèche d'argent, Hamilton a remporté 60 victoires et quatre nouvelles couronnes.

Si un potentiel recrutement du pilote britannique a été écarté par Red Bull en 2012 suite aux prolongations des contrats de Sebastian Vettel et Mark Webber, l'écurie autrichienne y a vu une opportunité d'affaiblir un rival dans la course au titre - McLaren - en facilitant un recrutement chez Mercedes, équipe du milieu de tableau à cette époque.

"Lewis [Hamilton] n'était vraiment pas heureux chez McLaren et il n'y avait plus de place ici [au sein de Red Bull, ndlr]", confie Helmut Marko à Motorsport-Total.com. "Donc, nous avons pensé que cela serait mieux s'il partait chez Mercedes, nous avons apporté un soutien massif à Lauda [ancien président non exécutif de l'écurie, ndlr] dans le recrutement de Lewis."

"McLaren était notre adversaire le plus redoutable à l'époque", poursuit le conseiller de Red Bull. "Avec du recul, cela aurait été beaucoup mieux s'il était resté chez McLaren. Cela montre que, parfois, nous pouvons faire de grosses erreurs stratégiques."

La dernière victoire de McLaren en Formule 1 remonte au Grand Prix du Brésil 2012, qui coïncide avec la dernière course de Lewis Hamilton au sein de l'écurie britannique.

Ontdek het op Google Play