fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Imola et le Mugello bientôt en Formule 1 ?

Imola et le Mugello bientôt en Formule 1 ?

Actualités


Imola et le Mugello bientôt en Formule 1 ?

Imola et le Mugello bientôt en Formule 1 ?

Les circuits d'Imola et du Mugello se mettent à rêver de Formule 1 suite à la prolongation de Monza au calendrier de la catégorie reine.

Désormais assuré de figurer au calendrier jusqu'à la saison 2024, le circuit de Monza a un avenir radieux devant lui. Et cette prolongation de contrat pourrait bien provoquer l'arrivée d'autres destinations transalpines dans la discipline à l'avenir.

Monza assure son avenir en F1Lire plus

En pole position, nous trouvons Imola et le Mugello. Le premier a connu une histoire vieille de plus de 20 ans avec la Formule 1, le dernier Grand Prix de Saint Marin remontant à 2006. Aujourd'hui, le circuit bénéficie encore du "Grade 1" de la FIA, sésame indispensable quant à l'organisation d'un Grand Prix de Formule 1.

"L'excellent travail fait par Angelo Sticchi Damiani, le président de l'ACI [Automobile Club d'Italie, ndlr] pour maintenir la Formule 1 en Italie pourrait rouvrir la possibilité, y compris sur notre circuit, de voir les voitures rouges [Ferrari, ndlr] et le grand cirque faire leur retour", déclare Uberto Selvatico Estense, président du circuit.

"Pour parvenir à ce résultat, il est essentiel d'avoir le soutien total des institutions de la région et de la métropole, comme à Monza et au Mugello."

Imola a d'ores et déjà confié à Dromo les travaux de rénovation de son paddock. Cette même société s'occupe également des travaux effectués depuis peu à Zandvoort, l'une des deux nouvelles destinations de la Formule 1 en 2020.

Toutefois, si les envies du circuit d'Émilie-Romagne sont claires, rien n'est moins sûr concernant le Mugello. Ce circuit accueille le Grand Prix d'Italie moto depuis les années 1970, la Formule 1 ne figure donc pas dans ses objectifs à court-terme.

Cependant, l'agence de presse italienne Ansa révèle que le sport est considéré comme une option sur le long terme.

"Le premier objectif sera de renouveler l'accord avec le MotoGP", indique Paolo Poli, directeur du Mugello. "Puis d'ici cinq ans, nous réfléchirons aussi à faire venir la Formule 1 en Toscane. Des partenariats seront nécessaires à un niveau national, comme Monza l'a fait en signant son contrat avec la F1 pour les prochaines années. Il ne faut pas oublier que, contrairement aux autres circuits italiens, le Mugello n'est pas géré par l'État."

En 2017, plus de 1000 emplois ont été créés grâce aux événements sportifs organisés sur le Mugello, qui contribuent également à près de 130 millions d'euros à l'économie locale et régionale.

"De 2006 à 2016, Ferrari a fait d'énormes investissements pour améliorer la qualité des infrastructures et le professionnalisme de ceux qui travaillent ici, afin de se présenter aux clients du monde entier avec un niveau de plus en plus élevé", conclut-il.

Ontdek het op Google Play