fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Leclerc et Ferrari s'imposent et enflamment les tifosi à Monza ! (VIDÉOS)

Leclerc et Ferrari s'imposent et enflamment les tifosi à Monza ! (VIDÉOS)

Actualités


Leclerc et Ferrari s'imposent et enflamment les tifosi à Monza ! (VIDÉOS)

Leclerc et Ferrari s'imposent et enflamment les tifosi à Monza ! (VIDÉOS)

Charles Leclerc a remporté le Grand Prix d'Italie devant Valtteri Bottas et Lewis Hamilton, tandis que Sebastian Vettel a vécu un cauchemar ce dimanche.

À l'extinction des feux, Charles Leclerc conserve son avantage, à l'inverse de son équipier Sebastian Vettel qui perd la quatrième place au profit de la Renault de Nico Hülkenberg. Le pilote Ferrari reprend son dû dès l'entame du deuxième tour.

Sous la menace de Valtteri Bottas, Lewis Hamilton conserve lui la seconde place tandis que Max Verstappen, qui s'était élancé du fond de la grille, repasse déjà par les stands après avoir heurté par l'arrière la Racing Point de Sergio Pérez.

Lors du troisième tour, son coéquipier Alexander Albon heurte la McLaren de Carlos Sainz, visiblement sans trop de conséquences sur les mécaniques. Au septième tour en revanche, Vettel, qui revenait pourtant sur Bottas, part en tête-à-queue à Ascari et doit repasser par les stands pour changer son aileron avant et ses pneus...

Et pour cause, puisqu'il a heurté la Racing Point de Lance Stroll en revenant en piste ! Dans la même action, Stroll gêne Pierre Gasly en revenant dangereusement sur la trajectoire. Quelques instants plus tard, Romain Grosjean part lui aussi seul en tête-à-queue.

Vettel part à la faute puis percute Stroll :

Avant-dernier, Sebastian Vettel boit le calice jusqu'à la lie en écopant d'une pénalité de stop-and-go de dix secondes. Il ressort de la voie des stands avec plus de vingt secondes de retard sur Grosjean, 19e. Stroll écope quant à lui d'une pénalité de drive through et se retrouve 17e.

Quelques instants plus tard, Albon est également pénalisé de cinq secondes pour avoir tiré un avantage en franchissant les limites de la pistes. Räikkönen écope lui d'un stop-and-go pour avoir pris part à la course avec de mauvais pneus.

Au 20e tour, Hamilton est le premier des leaders à s'arrêter et chausse les gommes mediums. Le Britannique ressort cinquième et attaque immédiatement, mais Leclerc rentre au tour suivant. Le Monégasque ressort lui en durs, juste devant la Mercedes !

La première tentative de dépassement échoue : Hamilton est écarté de la trajectoire par Leclerc, qui se voit brandir le drapeau noir et blanc en guise de (simple) avertissement.

Leclerc se décale, Hamilton va tout droit :

Les deux favoris dépassent les Renault, mais le leader Bottas ne s'est pas encore arrêté. Hamilton reste dans la zone DRS de Leclerc, mais constate que la vitesse de pointe de la Ferrari demeure sa pire ennemie. Au 28e tour, McLaren loupe l'arrêt de Sainz, qui ressort avec une roue mal fixée à l'avant-droit. La voiture de sécurité virtuelle intervient une première fois, puis une seconde lorsque la Toro Rosso de Daniil Kvyat rend l'âme juste après son arrêt.

Bottas s'est finalement arrêté et bénéficie de pneus plus frais de sept tours, en comparaison à son équipier. Au 33e tour, Vettel doit concéder un tour aux leaders... Hamilton reste très proche de Leclerc, tandis que Bottas revient alors peu à peu.

Au 36e tour, Leclerc coupe la première chicane mais maintient Hamilton derrière en se décalant encore. Le pilote Ferrari s'en sort à nouveau très bien, puisque aucune investigation n'a lieu. Bottas, lui, se rapproche à deux secondes...

Leclerc à la faute :

Au 42e tour, Hamilton, dont les pneus mediums souffrent, tire tout droit au bout de la ligne droite ! Bottas passe et hérite d'une belle occasion de s'illustrer. Leclerc donne tout ce qu'il a, mais le Finlandais continue de se rapprocher, le suspense est total.

Lors du 46e des 53 tours à parcourir, Bottas se rapproche de la zone DRS. Mais il n'y a rien à faire : la Ferrari est plus véloce en ligne droite et Leclerc semble dé-chaî-né ! À six secondes, Hamilton a lâché prise et passe des pneus neufs afin de décrocher le point supplémentaire du meilleur tour, ce qu'il parviendra à réaliser.

À l'extrême limite, Leclerc voit pourtant Bottas revenir à six dixièmes au 51e tour. Mais le pilote Mercedes loupe légèrement son freinage au bout de la ligne droite et voit la Ferrari s'envoler vers la victoire. Bottas parvient encore à revenir dans la zone DRS, mais le dernier tour est déjà entamé.

Leclerc s'impose finalement pour le plus grand bonheur des tifosi ! Une Ferrari ne s'était plus imposée à Monza depuis Alonso, en 2010. Bottas et Hamilton accompagnent LE pilote du moment sur le podium, tandis que les Renault complètent le top 5 de très belle manière.

Ontdek het op Google Play