fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Ferrari regrette d'avoir négligé l'appui aérodynamique

Ferrari regrette d'avoir négligé l'appui aérodynamique

Actualités


Ferrari regrette d'avoir négligé l'appui aérodynamique

Ferrari regrette d'avoir négligé l'appui aérodynamique

Mattia Binotto a reconnu avoir commis une erreur lors de la conception de la SF90, dernière monoplace sortie des ateliers de la Scuderia Ferrari.

À l'issue de la première partie de la saison 2019, la Scuderia Ferrari n'a pas comblé les attentes placées en elle suite aux essais hivernaux de Barcelone très prometteurs.

Aujourd'hui, Ferrari est la seule écurie du "Big 3" à ne pas avoir remporté une course cette année malgré un avantage net sur les concurrents Mercedes et Red Bull en matière de vitesse de pointe. Toutefois, cet avantage est à double tranchant puisque si Sebastian Vettel et Charles Leclerc performent en ligne droite, les deux hommes souffrent sur les circuits aux virages lents.

Interrogé par Motorsport.com, Mattia Binotto a révélé qu'il regrettait le choix fait par l'écurie au moment de la conception de la monoplace.

"Comme nous l'avons dit, ces pneumatiques demandent beaucoup plus d'appui aérodynamique pour chauffer et fonctionner. Donc oui, si je devais revenir un an en arrière, j'aurais donné plus d'attention à l'appui par rapport à ce que nous avons fait, quitte à créer plus de traînée", concède le directeur italien.

Et si Ferrari s'était trompée dans le concept de la SF90 ?Lire plus

Au soir du Grand Prix d'Espagne, il y a quelques mois, Binotto avait évoqué à demi-mot que la Scuderia avait probablement avancé dans la mauvaise direction concernant le concept même de la SF90. Une théorie entretenue par les déceptions connues dès le coup d'envoi de la saison, en Australie.

"Je pense que nous avons été surpris par nos mauvaises performances au début de la saison", poursuit-il. "Nous ne pensions pas être devant mais être au moins aussi rapides que [Mercedes]. Cela n'a pas été le cas en Australie, c'était peut-être le cas à Bahreïn mais pas en moyenne comme nous l'espérions."

Le directeur de l'écurie avance que la méforme de la Scuderia aurait pu être corrigée si les opportunités de victoire à Bahreïn, au Canada et en Autriche s'étaient concrétisées : "Nous avons manqué quelques opportunités. Très certainement, si nos résultats avaient compris quelques victoires, la donne aurait été bien différente."

Ontdek het op Google Play