fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Bilan mi-saison : Mercedes frôle la perfection

Bilan mi-saison : Mercedes frôle la perfection

Actualités


Bilan mi-saison : Mercedes frôle la perfection

Bilan mi-saison : Mercedes frôle la perfection

La rédaction française de GPFans.com vous propose ses bilans de mi-saison.

MERCEDES

Constructeurs
1er ; 438 points
Meilleur résultat : 1er, GP d'Australie, de Bahreïn, de Chine, d'Azerbaïdjan, d'Espagne, de Monaco, du Canada, de France, de Grande-Bretagne et de Hongrie

Pilotes
Lewis Hamilton : 1er ; 250 points (meilleur résultat : 1er, GP de Bahreïn, de Chine, d'Espagne, de Monaco, du Canada, de France, de Grande-Bretagne et de Hongrie)
Valtteri Bottas : 2e ; 188 points (meilleur résultat : 1er, GP d'Australie et d'Azerbaïdjan)

L'avis d'Olivier Guillaume, rédacteur en chef :

Dix victoires en douze courses : si l'on excepte le souci de surchauffe moteur intervenu en Autriche et le léger passage à vide des deux pilotes en Allemagne, Mercedes fut proche du sans-faute durant cette première partie de saison. Les quintuples Champions du monde en titres sont plus que jamais candidats à leur propre succession, même si ce n'était pas gagné d'avance.

Car durant l'hiver, les Flèches d'Argent semblaient à la peine : à Barcelone, les pilotes avaient du mal à dompter une W10 qui laissait clairement une moins bonne impression - même visuelle - en comparaison à la Ferrari SF90. Mais juste avant de rejoindre Melbourne, les hommes de Brackley avaient trouvé la clé leur permettant ensuite de réaliser cette incroyable performance : signer cinq doublés consécutifs lors des cinq premiers rendez-vous de la saison.

Bilan mi-saison : Ferrari, l'éternel recommencementLire plus

Mercedes fut bien aidée par un Valtteri Bottas retrouvé en début d'exercice mais qui, au fil des semaines et des incertitudes grandissantes autour de son avenir, a quelque peu régressé pour finalement concéder 62 points à Lewis Hamilton à la pause. Le Britannique, quant à lui, semble meilleur que jamais en course, comme il l'a encore démontré lors du dernier Grand Prix disputé en Hongrie.

Hamilton et son armada anglo-allemande voguent ainsi tranquillement vers de nouveaux sacres, malgré la belle résistance proposée par Red Bull-Honda. Reste surtout à voir qui de Bottas ou Ocon aura le privilège de s'asseoir au volant de la future W11. Toto Wolff possède le choix entre l'expérience et la fiabilité finlandaises d'une part, et la jeunesse (maison) et l'appétit français d'autre part. Nous, on verrait plutôt bien un pilote tricolore défier le plus grand champion contemporain dès 2020...

L'avis d'Aurélien Attard, rédacteur :

Sur 264 possibles, l'écurie allemande a raflé 257 points lors des six premières courses de la saison. Un véritable carton plein. Il est évident que le titre Constructeurs leur est d'ores et déjà acquis.

Valtteri Bottas a su augmenter son niveau après une saison 2018 bien en-deçà des attentes de Toto Wolff. Toutefois, le Finlandais montre ses limites en course avec plusieurs départs ratés et une grosse erreur en Allemagne alors que son rival était hors des points...

De son rival, parlons-en. Lewis Hamilton est une nouvelle fois impérial, probablement surmotivé à l'idée de batte les records de Michael Schumacher. Seul point négatif : les qualifications. Le Britannique, recordman dans l'exercice, s'est incliné à cinq reprises face à son équipier cette saison.

Avec plus de 60 points d’avance, Hamilton file vers son sixième sacre. En revanche, Bottas devra être irréprochable lors de la seconde partie de la saison s’il souhaite conserver son baquet...

Ontdek het op Google Play