fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Pourquoi l'avenir de Gasly en F1 se joue immédiatement

Pourquoi l'avenir de Gasly en F1 se joue immédiatement

Actualités


Pourquoi l'avenir de Gasly en F1 se joue immédiatement

Pourquoi l'avenir de Gasly en F1 se joue immédiatement

Tous les scénarios possibles portent à croire que 2019 sera décisive pour le Rouennais.

Lundi dernier, Red Bull a de nouveau surpris le monde de la Formule 1 en communiquant une décision aussi radicale qu'inattendue : celle d'intervertir les baquets de Pierre Gasly, de retour chez Toro Rosso, et d'Alexander Albon, promu à sa place chez Red Bull Racing.

Inattendue, car Christian Horner et Helmut Marko avaient clairement indiqué aux médias du monde entier que les duos de pilotes des deux équipes marquées du taureau rouge resteraient inchangés jusqu'en fin de saison. Mais, visiblement, il est bon de ne pas accorder plus que de crédit qu'il n'en faut aux paroles de ses patrons, quand on est pilote du giron...

Radicale, car si, au classement, la position de Gasly était clairement délicate en comparaison à son coéquipier Max Verstappen, le Français n'a que trop peu souvent bénéficié du même matériel et du même soutien que la star de l'écurie. Un scénario qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler la situation rencontrée par le pote de Pierre, Stoffel Vandoorne, ces dernières années chez McLaren.

Mais la F1 est ainsi faite : il faut être performant tout de suite ou s'en aller. Gasly a au moins la chance de pouvoir poursuivre au sein de la catégorie reine. Cependant, il ne faudra pas traîner en chemin, sans quoi les portes de la discipline se refermeront définitivement, et ce dès la fin de la saison en cours.

Voici les différents scénarios possibles :

1. Fins de saison réussies pour Gasly et Albon

Si le premier réussit son retour chez Toro Rosso, c'est-à-dire en devançant le coriace Daniil Kvyat, et que le second parvient à faire mieux que Gasly au volant de la RB15, il est fort possible qu'ils poursuivent tous deux leur route en Formule 1 l'an prochain dans leurs nouvelles équipes respectives. Ce premier scénario offrirait la possibilité au clan Red Bull de disposer enfin d'un peu de stabilité.

2. Fins de saison réussie pour Gasly, ratée pour Albon

Il s'agit là de la meilleure carte à jouer pour le natif de Rouen : démontrer que Marko et Horner ont commis une lourde erreur en étant brillant dans la Toro Rosso, pendant que son remplaçant Albon se montre incapable de faire mieux que lui face à Verstappen. Dans ce cas, Gasly aura une chance réelle de réaliser ce qu'aucun autre pilote avant lui n'est encore parvenu à faire : être rétrogradé puis réhabilité chez Red Bull dès 2020. Le sort de Albon dépendrait du bon vouloir de ce cher Helmut.

3. Fins de saison ratée pour Gasly, réussie pour Albon

Ce troisième scénario pourrait clairement signifier la fin de l'aventure F1 pour le pilote #10. Si, démobilisé, il est battu à plate couture par Kvyat, tout dépendra alors du niveau de performance atteint par les jeunes du Red Bull Junior Team, Patricio O'Ward - pilote IndyCar cette année - en tête. Mais les jeunes pouces à venir sont encore très jeunes, et cela pourrait faire le jeu de Gasly qui, à l'instar de Kvyat en 2017, serait alors maintenu chez Toro Rosso... faute de mieux. De son côté, Albon poursuivrait logiquement chez Red Bull.

4. Fins de saison ratées pour Gasly et Albon

Le scénario est sans doute redouté du côté de Milton Keynes : si Albon et Gasly échouent tous deux d'ici à début décembre, la décision la plus logique serait alors de faire "remonter" Kvyat chez Red Bull. Le Russe serait ainsi passé par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel et la boucle serait bouclée. Mais pour les baquets Toro Rosso, Marko se trouverait, comme il y a un peu plus d'un an, dans une bien drôle de position : il lui faudrait soit aligner deux pilotes qui, à priori, n'auraient plus d'avenir chez Red Bull, soit titulariser un jeune pilote... et pourquoi pas aller rechercher un ex-membre du programme ailleurs, comme il l'avait fait il y a douze mois avec Albon.

Un cinquième et dernier scénario concerne davantage le clan autrichien dans son ensemble que Gasly : si les trois pilotes - Albon, Kvyat et Gasly - échouent lamentablement durant les neuf courses restantes cette saison, Red Bull pourrait regretter d'avoir fermé la porte à un certain Fernando Alonso. Ou, qui sait, aller le rechercher...

Dans tous les cas, voici notre pilote tricolore, par ailleurs grand fan de l'équipe de France et de Zinédine Zidane, contraint de réaliser une double roulette (russe) s'il veut poursuivre sa route au plus haut niveau. Et ça urge, Pierre.

Ontdek het op Google Play