fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Albon remplace Gasly : ​​l'ascension fulgurante du nouveau pilote Red Bull

Albon remplace Gasly : ​​l'ascension fulgurante du nouveau pilote Red Bull

Actualités


Albon remplace Gasly : ​​l'ascension fulgurante du nouveau pilote Red Bull

Albon remplace Gasly : ​​l'ascension fulgurante du nouveau pilote Red Bull

En moins d'un an, le pilote anglo-thaïlandais est passé de l'ombre à la lumière... et de quelle manière !

Dans un peu plus de dix jours, Alexander Albon débutera le Grand Prix de Belgique - il ne s’agira que de sa treizième course en Formule 1 - au volant de la Red Bull et avec une potentielle chance de victoire, après avoir disputé une demi-saison seulement au sein de l'écurie junior, Toro Rosso.

Le pilote thaïlandais a donc été choisi pour remplacer Pierre Gasly, rétrogradé et faisant ainsi chemin inverse jusqu'à la fin de l'année. Comme Daniil Kvyat en 2016, le Français est contraint de reculer, Red Bull ayant finalement décidé de tester Albon en vue de 2020, sans attendre que le natif de Rouen parvienne à briller au volant d'une RB15 qu'il ne semblait guère dompter.

Pourquoi l'avenir de Gasly en F1 se joue immédiatementLire plus

De son éviction du Red Bull Junior Team à sa titularisation au sein de l'écurie de Milton Keynes cet été, voici le parcours très atypique d'un jeune homme de 23 ans qui reçoit là une chance en or : Alexander Albon.

Sa carrière en karting

Après avoir impressionné au niveau national en karting, Albon gravit les échelons, et les succès remportés lors de la Coupe du Monde KF3 2010 et du Championnat d'Europe lui ouvrent la voie du KF1.

Albon termine deuxième lors du Championnat du monde de karting 2011 derrière son ancien rival de F2, Nyck de Vries, mais ses performances sont suffisamment solides pour attirer l'attention des meilleurs...

Ses débuts en monoplace, grâce à Red Bull

Red Bull fait alors parapher à Albon un contrat junior et l'inscrit au championnat 2012 Eurocup Formule Renault 2.0. Mais, contrairement à De Vries, troisième, à un certain Daniil Kvyat, second, et au vainqueur Stoffel Vandoorne, le Thaïlandais ne rencontre guère de succès cette année-là, n'inscrivant pas le moindre point au classement.

C'en est déjà trop pour Red Bull, qui préfère le remercier et recruter Kvyat, alors identifié comme la future star de l'entité autrichienne.

Sa persévérance

Pas découragé, Albon poursuit dans la même compétition en 2014 et se classe troisième du championnat. De Vries triomphe alors. En 2015, il dispute sa première saison de F3 européenne et se classe septième derrière Antonio Giovinazzi, Lance Stroll, George Russell et Charles Leclerc.

C'est suffisant pour être recruté par ART Grand Prix en GP3, aux côtés de ses rivaux De Vries et Leclerc. Champion, le Monégasque est recruté au sein de la Ferrari Driver Academy. Albon est deuxième et compte quatre succès en course : il a enfin retrouvé le chemin de la victoire.

Son passage en F2

ART l'aligne dès lors en F2 en 2017, tandis que Leclerc signe chez Prema. Si le futur pilote Ferrari remporte le championnat, Albon ne décroche pas la moindre victoire, contrairement à son coéquipier Nobuharu Matsushita.

ART le laisse alors tomber et recrute Russell. En délicatesse, il se voit offrir par le regretté Jean-Paul Driot, propriétaire de l'écurie DAMS, un contrat course par course en remplacement d'Oliver Rowland.

Et ça marche : en 2018, il gagne à Silverstone, Budapest et Sotchi et termine troisième du championnat derrière Russell et Lando Norris. Driot pense alors le placer en Formule E, le pilote signe un contrat avec Nissan e.dams.

Son arrivée en F1

Mais la saison 2018 de Albon a également retenu l'attention de Helmut Marko, qui cherche un pilote Toro Rosso suite au départ de Daniel Ricciardo et à la promotion de Gasly chez Red Bull.

Après de longues négociations avec Nissan et DAMS, Albon est libéré de son contrat et signe chez Toro Rosso, se retrouvant pour la première fois de sa carrière au volant d'une F1 lors des essais hivernaux de Barcelone.

Il inscrit des points lors de deux de ses trois premières courses, étant même élu Pilote du Jour lors du Grand Prix de Chine. En Allemagne, il aurait pu monter sur le podium à la place de son coéquipier, Kvyat, mais la stratégie et le scénario de la course ont clairement donné l'avantage au Russe.

Aujourd'hui, Albon a été choisi pour remplacer Gasly chez Red Bull, l'état-major autrichien jugeant sans doute que Kvyat avait déjà reçu sa chance. Le voici donc avec neuf opportunités à saisir en autant de week-ends de Grand Prix, pour tenter de définitivement convaincre Marko qu'il est capable de se battre au plus haut niveau...

Ontdek het op Google Play