fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
McLaren en IndyCar ou au Mans : ce ne sera pas au détriment de la F1

McLaren en IndyCar ou au Mans : ce ne sera pas au détriment de la F1

Actualités


McLaren en IndyCar ou au Mans : ce ne sera pas au détriment de la F1

McLaren en IndyCar ou au Mans : ce ne sera pas au détriment de la F1

Pas question de perturber le programme F1 pour McLaren, qui s'engagera pourtant bien en IndyCar en 2020.

Zak Brown, PDG de McLaren, explique que sa structure F1 ne sera en rien perturbée par le programme IndyCar 2020, car la situation de l'écurie au sein la discipline reine a été prioritairement prise en compte avant que la décision de s'aligner aux États-Unis ne soit prise.

McLaren en IndyCar : non, Brown n'a pas oublié AlonsoLire plus

"La toute première condition à un engagement en IndyCar était claire : en aucun cas, cela ne devait distraire ou perturber notre équipe de Formule 1", déclare le dirigeant américain. "Nos bases doivent être solides pour la F1, et jamais je ne serais allé vers l'IndyCar si j'avais eu un doute. Les deux peuvent se faire en parallèle."

"Du point de vue marketing, les deux disciplines se complètent. En piste, aucun programme n'interfère avec l'autre. L'an dernier, j'ai refusé de l'envisager car nous n'étions pas en position de nous lancer sur un projet supplémentaire."

Après avoir loupé les qualifications de l'Indy 500 cette année en compagnie de Fernando Alonso, McLaren a donc décidé de s'allier à une équipe existante, Schmidt Peterson Motorsports, pour former l'écurie Arrow McLaren Racing SP en vue de la saison prochaine d'IndyCar. De quoi remettre en question un éventuel engagement en Endurance, qui se trouvait dans les cartons pour 2021 ? Visiblement, la porte reste ouverte.

"Le Mans est comme Indy, nous voulons y aller et faire ce que nous pensons être bon pour notre entreprise", ajoute Brown. "Mais pour le design et la conception d'un tel bolide, les délais sont différents. Non, l'idée n'est pas passée au second plan. Simplement, c'est plus compliqué donc plus lent."

Le patron de McLaren explique enfin que s'engager en WEC ne pourra se faire en mordant sur le budget de l'écurie F1, et que tout pourrait ainsi dépendre des futurs règlements budgétaires de 2021, qui devraient instaurer de nouveaux plafonnements.

"Le plafond budgétaire devra vraiment être pris en considération lorsque nous nous pencherons sur les allocations de ressources pour l’avenir. Nous avons réellement besoin de savoir à quoi ressemblera la F1 en 2021 avant de prendre une décision ferme au sujet d’un potentiel programme en Endurance."

Ontdek het op Google Play