fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Bilan mi-saison : Alfa Romeo, le grand écart

Bilan mi-saison : Alfa Romeo, le grand écart

Actualités


Bilan mi-saison : Alfa Romeo, le grand écart

Bilan mi-saison : Alfa Romeo, le grand écart

La rédaction française de GPFans.com vous propose ses bilans de mi-saison.

ALFA ROMEO

Constructeurs
7e ; 32 points
Meilleur résultat : 7e, GP de Bahreïn, France et Hongrie

Pilotes
Kimi Räikkönen : 8e ; 31 points (meilleur résultat : 7e, GP de Bahreïn, France et Hongrie)
Antonio Giovinazzi : 19e ; 1 point (meilleur résultat : 10e, GP d'Autriche)

L'avis d'Olivier Guillaume, rédacteur en chef :

Que vaut réellement cette Alfa Romeo C38 ? Les 31 points inscrits par Räikkönen, ou la petite unité décrochée par Giovinazzi ? La première hypothèse signifie que l'équipe serait en mesure de disputer la cinquième place du championnat des constructeurs derrière McLaren, tandis que la seconde l'enverrait en fond de grille aux côtés de Williams. Le grand écart.

Il est fort probable que le niveau de performance réel de l'Alfa Romeo se rapproche davantage des résultats obtenus par son Champion du monde. Mais c'est là tout le paradoxe de ce qu'incarne l'écurie italo-suisse : proche du statut d'équipe 'B' de la Scuderia Ferrari, la structure basée à Hinwil fut en première ligne pour hériter d'un Räikkönen dont Maranello ne voulait plus, mais l'état-major italien eut tout le loisir de lui imposer l'un des pilotes de son académie.

Bilan mi-saison : Racing Point, (re)construction en coursLire plus

Bonne pioche... et mauvaise pioche pour Fred Vasseur : le Finlandais constitue toujours une valeur sûre, capable d'extraire le potentiel maximal de sa monture, tandis que le pilote italien, sympathique au demeurant, ne semble pas taillé pour la discipline reine.

Dommage pour l'équipe qui, avec un solide duo, aurait clairement pu viser plus haut. Mais cela risque fort de faire les affaires d'un p'tit gars récemment vainqueur à Budapest en Formule 2 : un certain Mick Schumacher, appartenant lui aussi à la Ferrari Driver Academy. Encore un petit coup de pouce, et son contrat 2020 sera paraphé.

L'avis d'Aurélien Attard, rédacteur :

L’écurie anciennement connue sous le nom de Sauber poursuit sa marche en avant. Désormais, la monoplace blanche et bordeaux de Kimi Räikkönen se place régulièrement dans le top 10.

Le vétéran finlandais retrouve une seconde jeunesse au sein d’Alfa Romeo, il serait donc logique de le voir sur la grille de départ en 2020. En revanche, rien n’est moins sûr concernant Antonio Giovinazzi. L’ancien pilote de GP2 a connu un démarrage poussif avant de se rapprocher progressivement de son équipier. Toujours transparent en course, Giovinazzi n’a décroché qu’un seul point cette saison, soit autant que Robert Kubica.

Le salut d’Alfa Romeo ne dépendra que de la forme de l’Italien en cette deuxième partie de la saison. Haas et Racing Point, derrière au classement, bénéficient d’une meilleure voiture, du moins sur le papier…

Ontdek het op Google Play