fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Abiteboul : Renault F1 possède 'un genou à terre'

Abiteboul : Renault F1 possède 'un genou à terre'

Actualités


Abiteboul : Renault F1 possède 'un genou à terre'

Abiteboul : Renault F1 possède 'un genou à terre'

Le directeur de Renault F1 tire un bilan honnête de la première partie de saison de son équipe et salue le caractère optimiste de Daniel Ricciardo.

Il s'agit probablement de la plus grande déception de cette première partie de saison 2019 : loin de son objectif - se rapprocher des trois équipes de pointe -, Renault vogue à une lointaine sixième place au classement des constructeurs, à 43 points de son client moteur, McLaren (quatrième).

Ironiquement, l'équipe de Woking possède 82 unités, soit le nombre de points qu'avait inscrit... Renault il y a un an, après le Grand Prix de Hongrie. Mais, à l'instar de Ferrari, le bolide jaune et noir manque cette année singulièrement d'appui dans les virages à basse et moyenne vitesses.

Son directeur, Cyril Abiteboul, ne peut que constater les dégâts. Mais il salue toutefois l'attitude de son pilote star, Daniel Ricciardo, qui se bat péniblement au volant de la R.S.19 alors que son ancien coéquipier, Max Verstappen, rencontre à nouveau le succès avec Red Bull.

Ricciardo loue la pause estivale : 'Il est parfois bon de prendre du recul'Lire plus

L'Australien, recruté il y a tout juste un an, a dernièrement été critiqué pour ses petites erreurs et les quelques signes d'agacement - surtout en piste - qu'il a montrés. Mais Abiteboul prend clairement sa défense et, bien au contraire, souligne le rôle déterminant de son pilote.

"Daniel n’est pas en charge de l’aéro de la voiture", a-t-il déclaré à Auto-Hebdo. "Lors des quelques courses où nous avions un package compétitif par rapport à notre environnement direct, Monaco et Montréal, on a vu qu’il était capable de l’emmener à un autre niveau."

"Nous constatons aussi ses limites avec une voiture au volant de laquelle il se sent moins à l’aise. Mais nous n'avons clairement pas un souci de pilotes. On un problème de châssis, et c'est évidemment ma première priorité."

"Je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières, mais l’équipe a un genou à terre. Idem pour Daniel quand il voit Max se battre pour la première place et que lui part dernier. Il faut avoir une sacrée résilience dans cette situation-là..."

Je mets au défi quiconque de rester un leader charismatique qui fait rire tout le monde comme il le fait !"

Ontdek het op Google Play