fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Ferrari : Laisser tomber et se concentrer sur 2020 ? C'est non !

Ferrari : Laisser tomber et se concentrer sur 2020 ? C'est non !

Actualités


Ferrari : Laisser tomber et se concentrer sur 2020 ? C'est non !

Ferrari : Laisser tomber et se concentrer sur 2020 ? C'est non !

Le directeur de la Scuderia insiste : même si la course aux titres semble perdue, Ferrari continuera de miser sur la saison en cours.

Des trois équipes de pointe, Ferrari est la seule à ne pas encore avoir remporté la moindre victoire cette année. Par conséquent, après douze courses disputées, la Scuderia concède 150 points à Mercedes qui, au contraire, n'avait jamais réalisé un si bon début de campagne.

Dès lors, nombreux sont les tifosi à s'interroger : ne vaudrait-il pas mieux se concentrer immédiatement sur la voiture de 2020, plutôt que continuer à placer ses forces les plus vives sur une SF90 toujours à la traîne, comme l'a démontré le récent Grand Prix de Hongrie ?

Directeur de l'écurie, Mattia Binotto rejette fermement cette idée en expliquant que les progrès qui peuvent être effectués maintenant seront forcément bénéfiques en vue de la saison prochaine.

"Devrions-nous à présent nous concentrer [entièrement] sur la voiture de l’année prochaine ? Non, je ne pense pas !" a déclaré le dirigeant italien. "Les règlements seront les mêmes l'an prochain. Donc, tout ce que nous pourrons réaliser [comme progrès] cette année sera aussi favorable pour la voiture de 2020."

"De plus, il reste encore beaucoup de courses à disputer, et nous n'avons pas encore gagné. L'objectif est donc clair, nous avons une cible et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour terminer la saison en faisant de notre mieux."

Si Sebastian Vettel et Charles Leclerc sont parvenus à terminer troisième et quatrième à Budapest, ils ont tous deux concédé plus d'une minute au vainqueur du jour, Lewis Hamilton... Sans parler de Max Verstappen, dont la Red Bull évoluait clairement un cran au-dessus en Hongrie.

"Je pense que ce que nous devons comprendre, ce n'est pas pourquoi nous avons pris une minute de retard, mais comment il est possible que nous ayons eu la voiture la plus rapide en Allemagne pour nous retrouver si loin sept jours plus tard", a ajouté Binotto.

"Bien sûr, nous avons manqué d'appui [en Hongrie], nous en avons à nouveau souffert et ça a été pire en course car, en qualifications, l'efficacité des pneus a masqué le déficit d'appui. Nous serons meilleurs sur d'autres tracés mais, clairement, il nous faut trouver davantage d'appui aérodynamique, pour cette année comme pour l'an prochain. En 2020, nos concurrents disposeront de plus d'appui encore, et nous devons garder cela en tête dès à présent."

Ontdek het op Google Play