fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
L'Arabie Saoudite se rapproche de la F1... entre autres pays candidats

L'Arabie Saoudite se rapproche de la F1... entre autres pays candidats

Actualités


L'Arabie Saoudite se rapproche de la F1... entre autres pays candidats

L'Arabie Saoudite se rapproche de la F1... entre autres pays candidats

Les négociations entre la Formule 1 et l'Arabie Saoudite auraient débuté en vue de l'organisation d'une course dès 2021.

Selon les informations avancées par le Times, et à l'heure où le Vietnam et les Pays-Bas s'apprêtent à accueillir de nouvelles courses l'an prochain, Liberty Media aurait eu des discussions approfondies avec plusieurs destinations potentielles.

L'Argentine, le Maroc, le Danemark et l'Afrique du Sud sont citées, mais c'est avec l'Arabie Saoudite que les négociations seraient les plus avancées à ce jour. En 2021, le calendrier pourrait être élargi à 24 ou 25 Grands Prix, tandis qu'il sera vraisemblablement étendu à 22 épreuves dès l'an prochain.

La F1 devrait bientôt confirmer un calendrier record de 22 Grands Prix, mais...Lire plus

Au coeur des discussions autour des futurs règlements 2021, Liberty Media n'a jamais caché son intention d'agrandir le calendrier afin d'augmenter ses revenus. Une seconde course aux États-Unis - et en particulier à Miami - ou en Chine constituent également de sérieuses options.

Mais alors que Bahreïn et Abou Dhabi accueillent la F1 depuis de nombreuses années, la popularité de la F1 pourrait encore croître au Moyen Orient avec la tenue d'une course supplémentaire.

Bien sûr, la potentialité que la F1 se rende en Arabie Saoudite pose bien des questions. Le pays n'est pas réputé pour son respect des Droits de l'Homme, ni pour les questions relatives à la liberté de la presse. Il est ainsi difficile d'en faire une destination populaire auprès des fans, des médias ou des sponsors.

Liberty pourrait cependant juger que l'offre des Saoudiens est trop intéressante pour être refusée, dans un pays qui, à l'instar de ses voisins, multiplie les chèques afin d'accueillir de grands événements sportifs.

Les informations du Times révèlent enfin que Chase Carey, le grand patron de la F1 (photo) chercherait à obtenir des garanties en matière de respect des Droits de l'Homme, de l'égalité des sexes et de la liberté de la presse avant de signer tout accord.

Ontdek het op Google Play