fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
'Unsafe release' : pourquoi Leclerc n'a pas été pénalisé comme Verstappen à Monaco

'Unsafe release' : pourquoi Leclerc n'a pas été pénalisé comme Verstappen à Monaco

Actualités


'Unsafe release' : pourquoi Leclerc n'a pas été pénalisé comme Verstappen à Monaco

'Unsafe release' : pourquoi Leclerc n'a pas été pénalisé comme Verstappen à Monaco

Le directeur de course de la Formule 1 explique pourquoi Ferrari a seulement écopé d'une amende.

Dimanche dernier à Hockenheim, avant la sortie de piste qui l'a mené à l'abandon, Charles Leclerc avait été placé sous enquête par les commissaires de course, qui ont finalement décidé de n'infliger qu'une 'simple' amende à l'écurie Ferrari pour 'unsafe release' dans la voie des stands.

La SF90 #16 avait en effet été relâchée de façon imprudente, alors qu'arrivait au même endroit la Haas de Romain Grosjean. Le Français avait été contraint de freiner brusquement, dans une voie des stands déjà très encombrée.

Leclerc n'a pas été pénalisé, la Scuderia écopant en revanche d'une amende de 5000 dollars. Nombreux sont les fans à s'être interrogés car, à Monaco, Max Verstappen avait lui été sanctionné d'une pénalité de temps de cinq secondes pour des faits similaires, ce qui l'avait éjecté du podium après son passage sur la ligne d'arrivée en deuxième position.

Mais le directeur de course, Michael Masi, souligne une différence fondamentale entre les deux incidents : 'l'unsafe release' concerne logiquement l'écurie fautive, tandis que le pilote Red Bull avait été sanctionné en Principauté pour avoir heurté la Mercedes de Valtteri Bottas.

"Je crois fermement - et les équipes sont du même avis - que chaque cas doit être traité individuellement", rappelle d'abord Masi. "Vous pouvez toujours tenter de comparer, mais il ne faut jamais omettre aucun détail et toujours tenir compte de toutes les circonstances présentes avant de juger."

"Dans ce cas-ci, c'est assez simple. À Monaco, l'unsafe release avait été signalé, mais la pénalité avait été infligée car Max avait provoqué une collision dans la voie des stands."

"En Allemagne, Charles n'a heurté aucune autre monoplace. Nous avions au préalable discuté avec les directeurs d'équipe, car nous savions que les conditions changeantes allaient peut-être provoquer de nombreux arrêts simultanés. C'était un facteur important, et les équipes étaient prévenues du danger de sanction."

Ontdek het op Google Play