fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Binotto explique la débâcle Ferrari en qualifs, dont il 'se sent responsable'

Binotto explique la débâcle Ferrari en qualifs, dont il 'se sent responsable'

Actualités


Binotto explique la débâcle Ferrari en qualifs, dont il 'se sent responsable'

Binotto explique la débâcle Ferrari en qualifs, dont il 'se sent responsable'

Le directeur de la Scuderia assume le cauchemar vécu par son équipe ce samedi, lors des qualifications du Grand Prix d'Allemagne.

Après avoir dominé les trois séances d'essais libres, les Ferrari de Sebastian Vettel et de Charles Leclerc étaient logiquement les mieux placées pour décrocher la pole position du Grand Prix d'Allemagne, onzième manche du Championnat du monde 2019.

Mais le manque de fiabilité de la SF90, qui avait déjà coûté la victoire à Leclerc à Bahreïn, en a décidé autrement. En Q1, Vettel a été victime d'un problème de puissance (lié au dysfonctionnement du turbo) et a dû abandonner la séance.

Un peu plus de trente minutes plus tard, Leclerc a dû renoncer à la Q3 à cause d'un souci de système de carburant que la Scuderia n'avait jusqu'alors jamais rencontré.

Le naufrage de Ferrari en qualificationsLire plus

Résultat : l'Allemand s'élancera bon dernier, le Monégasque, un peu moins malchanceux, sera dixième sur la grille.

"L’équipe est très amère et très déçue par ce qui est arrivé", a confié Mattia Binotto, directeur de l'écurie Ferrari. "Nous sommes surtout désolés pour nos pilotes, qui avaient une chance de faire quelque chose de spécial ici, pour l'équipe à l’usine qui travaille si dur et bien sûr pour tous nos fans."

"Nous allons à présent mener une analyse détaillée, en profondeur [des éléments défectueux]. Ce que nous savons déjà, c’est que ces deux problèmes sont totalement différents, indépendants et ne sont jamais arrivés auparavant."

"Sur la voiture de Seb, les premières indications nous suggèrent un problème au niveau de l’échangeur d’air du turbo. C’est une pièce de la même spécification qu’auparavant et, de plus, elle était neuve. Pour Charles, le problème concerne l’unité de contrôle de la pompe à carburant."

"[...] Notre rythme était bon et c’est encore plus frustrant de ne pas avoir pu montrer ce dont nous étions capables en qualifications. Nous sommes en colère contre nous-mêmes et je me sens responsable de ce qui est arrivé. Je suis aussi conscient que nous devons réagir avec calme parce que nous devons encore faire la course de notre mieux."

Ontdek het op Google Play