fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
En 2021, la F1 dira adieu aux pneus à forte dégradation !

En 2021, la F1 dira adieu aux pneus à forte dégradation !

Actualités


En 2021, la F1 dira adieu aux pneus à forte dégradation !

En 2021, la F1 dira adieu aux pneus à forte dégradation !

La nouvelle réglementation technique va également entraîner la modification du cahier des charges pour Pirelli.

En 2021, la Formule 1 entrera dans une nouvelle ère sur les plans sportif, technique et financier. Il y a quelques jours, on apprenait que, côté technique, le nouveau règlement aérodynamique ferait la part belle à l'effet de sol, qui effectuera son grand retour dans la catégorie reine.

Règlement 2021 : retour à l'effet de sol !Lire plus

Liberty Media et la FIA semblent désormais convaincus que l'augmentation du spectacle en piste et le resserrement des performances entre les différentes équipes ne passeront plus par la composante pneumatique, contrairement à ce qui avait été décidé à l'aube de la saison 2011, et qui n'a jamais réellement été écarté depuis lors.

Si tout va bien, et que les règlements sont tous approuvés en octobre prochain, la F1 devrait être résolument offensive en 2021 : via l'effet de sol, l'objectif est en effet que les voitures puissent se suivre et se déplacer bien plus facilement, car les perturbations aérodynamiques seront très fortement réduites.

De plus, les pilotes pourront attaquer plus fort et plus longtemps grâce à des pneumatiques plus endurants, qui leur permettront de ne pas devoir rouler à l'économie.

"Nous voulons des pneus qui permettent de se battre sans se dégrader, ou sans donner simplement un court intervalle d'attaque pour celui qui tente", déclare Nikolas Tombazis, responsable monoplace à la FIA. "Les pneus actuels sont le produit de ce qui leur a été demandé [à Pirelli], et je pense que nous devons leur demander des choses différentes à présent."

Voici la Formule 1 de 2021Lire plus

De son côté, le directeur technique de la Formule 1, Pat Symonds, affirme que les discussions ont été entamées avec Pirelli, et concède ouvertement les erreurs commises ces dernières années.

"Par le passé, nous avons peut-être demandé de mauvaises choses. C'est un problème très complexe, nous n'avons pas encore d'idée très précise : nous réalisons de nombreuses simulations et il y a plusieurs choses que l'on peut faire, mais nous croyons que les arrêts au stand sont importants en Formule 1."

"Nous savons que nos fans aiment ces arrêts de deux à trois secondes, donc nous voulons en voir à un certain niveau. Peut-être qu'une chose simple à faire serait d'avoir un pneu type Le Mans qui peut tenir encore et encore, mais on perdrait les arrêts au stand. J'ai passé beaucoup de temps à discuter avec certaines équipes qui nous aident avec les simulations, mais c'est un sujet difficile."

Règlement 2021 : simplification et standardisation des pièces au programmeLire plus

"Quoi qu'il en soit, je suis entièrement d'accord avec Nikolas : nous demandions des choses totalement mauvaises à Pirelli ces dernières années. Le principe de dégradation élevée n'était pas la bonne façon de faire."

Ontdek het op Google Play