fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
L'avenir de Vettel en F1 dépendra des futurs règlements

L'avenir de Vettel en F1 dépendra des futurs règlements

Actualités


L'avenir de Vettel en F1 dépendra des futurs règlements

L'avenir de Vettel en F1 dépendra des futurs règlements

Vettel ne s'engagera pas en F1 avant de connaître les détails des futurs règlements de la discipline.

Sebastian Vettel a déclaré qu'il attendrait de connaître en détail les règlements qui seront adoptés en 2021 avant de réfléchir plus concrètement à son avenir dans la catégorie reine du sport automobile.

Récemment, ses multiples déclarations de désamour envers la F1 ont provoqué une vague de rumeurs de départ, le pilote Ferrari dénonçant, pour l'essentiel, le caractère trop aseptisé de la discipline.

Sur le plan sportif, Vettel n'est non plus à la fête : depuis son arrivée au sein de la Scuderia en 2015, il n'a jamais véritablement été en position de décrocher la couronne mondiale. Plus proche en 2018, l'Allemand a de nouveau été frustré en ce début de saison 2019, alors que la SF90 était battue à plate couture par la Mercedes W10.

Mais le quadruple Champion du monde, qui a toujours réfuté les rumeurs d'une possible retraite jusqu'à présent, attend maintenant de voir quel virage la F1 négociera en 2021, tant sur le plan technique que sportif.

"J'ai clairement besoin de pouvoir constater que les voitures seront excitantes à piloter et que les courses pourront être passionnantes également", a déclaré l'Allemand au sujet de son avenir. "Évidemment, le temps presse. Je trouve ça très bien que nous, les pilotes, aillons été intégrés au processus de discussion. Nous avons donné notre avis et nous le ferons à nouveau."

"Espérons que les bonnes décisions soient maintenant prises pour que la F1 puisse continuer à se développer, pour que nous puissions nous battre en piste et que la course mette en avant le talent des pilotes."

"Aujourd'hui, nous disposons des voitures les plus rapides, mais à basse vitesse... Elles ne sont pas les dernières de classe, mais elles sont clairement bien trop lourdes. C'est quelque chose que je n'aime pas du tout. Les premières F1 que j'ai connues étaient excitantes à piloter dans tous les domaines, et à toutes les vitesses."

"Les courses étaient alors des sprints, on poussait à fond lors de chaque tour. À présent, il faut parfois gérer plus qu'attaquer, cela dépend des circuits. Il faudrait que le pilote vainqueur d'une course soit simplement le plus rapide."

Ontdek het op Google Play