fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Haas rappelle à Rich Energy le contrat signé ; les actionnaires veulent poursuivre !

Haas rappelle à Rich Energy le contrat signé ; les actionnaires veulent poursuivre !

Actualités


Haas rappelle à Rich Energy le contrat signé ; les actionnaires veulent poursuivre !

Haas rappelle à Rich Energy le contrat signé ; les actionnaires veulent poursuivre !

Le patron de Rich Energy aurait agi seul et sans l'accord des actionnaires, qui semblent vouloir poursuivre l'aventure en F1.

Hier soir, Rich Energy annonçait via Twitter rompre son partenariat avec l'écurie Haas, dont elle est le sponsor-titre depuis le début de l'année 2019. Mais, visiblement, le PDG de la société de boissons énergisantes - dont l'argument principal constituait en des "résultats sportifs inacceptables" - aurait agi seul et sans l'accord de ses actionnaires.

Tandis qu'elle est déjà impliquée dans une action en justice à propos de son logo, qui serait la copie de celui du fabricant de vélos Whyte Bikes, Rich Energy pourrait-elle se retrouver devant les tribunaux opposée à l'équipe américaine de F1 ?

Rich Energy rompt brutalement son contrat avec Haas !Lire plus

En tout cas, Haas, via son directeur d'équipe Günther Steiner, a totalement réfuté le possible départ de son sponsor, en faisant directement référence au contrat qui lie les deux parties.

"Rich Energy est actuellement le partenaire principal du Haas F1 Team", a rappelé le dirigeant italien via Twitter. "Je ne peux pas en dire plus sur le lien contractuel qui nous lie, en raison de la confidentialité des rapports commerciaux."

Mais selon les dernières informations, les actionnaires de Rich Energy tenteraient à présent de sauver la situation. Le tweet de rupture, datant de mercredi soir, aurait en vérité été rédigé ou validé par le seul patron de l'entreprise, le fantasque William Storey, sans en faire part à ses investisseurs.

Or, les actionnaires ne sont clairement pas de l'avis de Storey : "L'accord n'est pas rompu et William n'a pas le pouvoir de le faire", a ainsi expliqué une source à Motorsport.com. "Les investisseurs essaient de mettre de l'ordre dans les relations publiques mais, pour l'heure, tout fonctionne comme d'habitude."

Justin King, ancien patron de Sainsbury's et actuel conseiller de Storey et des dirigeants de Rich Energy, serait ainsi chargé de régler la situation. Et, effectivement, rien n'a changé dans les faits puisque ce jeudi à Silverstone, les logos de Rich Energy sont toujours bien présents.

Ontdek het op Google Play