fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Ferrari : La déception rendra Leclerc plus fort

Ferrari : La déception rendra Leclerc plus fort

Actualités


Ferrari : La déception rendra Leclerc plus fort

Ferrari : La déception rendra Leclerc plus fort

Mattia Binotto estime que Charles Leclerc est d'ores et déjà prêt à affronter la suite du championnat, malgré la déception rencontrée en Autriche.

Le directeur de l'écurie Ferrari, Mattia Binotto, se montre clair : Charles Leclerc va surmonter sa déception de Spielberg et revenir plus motivé que jamais.

Pour la seconde fois en 2019, le Monégasque n'est pas parvenu à transformer sa pole position en victoire, alors qu'il avait été clairement le plus rapide sur l'ensemble du week-end autrichien.

À Bahreïn, c'est un problème mécanique qui lui avait coûté la victoire. Sur le Red Bull Ring, le jeune pilote de la Scuderia s'est montré impuissant face à la fantastique remontée de Max Verstappen.

Mais d'après Binotto, Leclerc conserve la tête haute et ne pense déjà plus qu'à une chose : repartir au combat.

"Il n'est pas difficile de motiver Charles", déclare-t-il. "Il est déjà prêt à combattre lors de la prochaine course, avec plus de force que jamais afin de décrocher sa première victoire en Formule 1."

"Il est évidemment déçu du résultat final en Autriche. Après les qualifications, il était plutôt optimiste et, après les premiers tours en course, il contrôlait déjà et était idéalement placé pour l'emporter. Mais bon, tout peut arriver jusqu'à l'arrivée, c'est aussi ce qui fait la beauté du sport."

"Il regarde maintenant devant : il voit les prochaines courses comme un nouveau défi, il a très faim donc je suis convaincu que tôt ou tard, son heure arrivera."

En Autriche, la stratégie de Ferrari a été remise en question, la course de Leclerc ayant été calquée sur celle de Valtteri Bottas sans se soucier une seule seconde de la tactique mise en place par Red Bull avec Max Verstappen. Pourtant, le Néerlandais allait disposer de pneus moins usés en fin d'épreuve.

Mais Binotto ne l'entend pas de cette oreille : selon lui, la décision de débuter la course avec les pneus tendres était clairement la meilleure.

"Je pense que c'était le bon choix, car nous avons pris de l'avance et nous n'avions plus qu'à surveiller Valtteri. Avec les pneus tendres, notre avantage était clair lors du premier relais et cela nous a mis dans une très bonne position."

"S'il y a quelque chose que je regrette, c'est plutôt que Seb [Vettel] n'ait pas pu s'élancer de plus haut sur la grille de départ, car sa course aurait été rendue bien plus facile."

Ontdek het op Google Play