fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Pourquoi Verstappen n'a pas été pénalisé alors que Vettel et Ricciardo l'ont été

Pourquoi Verstappen n'a pas été pénalisé alors que Vettel et Ricciardo l'ont été

Actualités


Pourquoi Verstappen n'a pas été pénalisé alors que Vettel et Ricciardo l'ont été

Pourquoi Verstappen n'a pas été pénalisé alors que Vettel et Ricciardo l'ont été

Le cas Verstappen-Leclerc est qualifié 'd'incomparable' par la FIA, qui s'explique.

Ce lundi, nombreux sont les fans de Leclerc et/ou de Ferrari à s'interroger sur la clémence des commissaires sportifs à l'égard de Max Verstappen, qui a pourtant touché la Ferrari à ses côtés, l'envoyant ainsi en dehors des limites de la piste.

Tandis que les autres estiment que le sport est sorti vainqueur de cette situation, la FIA a décidé de communiquer les raisons qui l'ont poussée à maintenir la victoire du pilote Red Bull, au détriment du jeune monégasque.

C'est ainsi que le directeur de course, Michael Masi, insiste sur l'importance de traiter différemment chaque incident de course. Il explique pourquoi il ne faut pas établir de comparaison et choisir la facilité du raccourci, et pourquoi Vettel avait été sanctionné au Canada, Ricciardo en France, mais pas Verstappen en Autriche.

"Chaque incident doit être étudié avec ses propres caractéristiques : il y a des virages différents, des profils différents, des circonstances différentes", explique le successeur de Charlie Whiting.

"Au Canada, Sebastian est passé dans l'herbe, il était devant, ce n'était pas une manœuvre de dépassement ! Le cas de Daniel avec Lando [Norris] était surtout dû au fait qu'il était sorti de la piste avant de revenir. Alors qu'ici, les deux voitures étaient sur la piste, c'était une manœuvre de dépassement. Essayez de les comparer : vous vous rendrez rapidement compte qu'il s'agit de trois incidents très différents. Pour les commissaires, c'était un incident de course. C'était rude, mais c'était la course."

Masi explique ensuite que Verstappen a "tiré les leçons de ce qui s'est passé un tour avant" en retentant le coup au 69e tour : "Il est arrivé dans le virage, a freiné plus tard, Charles l'a bien sûr vu venir et il est resté à l'écart. Et Max, en freinant beaucoup plus tard, a pris la corde avant de verrouiller de bout en bout pour avoir de la puissance ensuite. Ce qui s'est passé au tour précédent ne s'est ainsi pas reproduit [Leclerc était repassé devant]."

Enfin, on apprend qu'avant de prendre sa décision, le collège des commissaires a revisionné l'accrochage du dernier tour ayant eu lieu au même endroit en 2016, entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg. L'Allemand avait été sanctionné alors qu'il se trouvait dans la position de Verstappen ce dimanche.

"L'énorme différence, c'est que Nico regardait de l'autre côté dans ce cas de figure", détaille Masi, rappelant ainsi que Rosberg était focalisé à 100% sur Hamilton. "Tandis que Max était beaucoup plus concentré sur le virage et sur le fait d'en sortir aussi vite que possible. C'est toute la différence."

Lire plus

Ontdek het op Google Play