fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Ferrari n'a pas comblé l'écart avec Mercedes

Ferrari n'a pas comblé l'écart avec Mercedes

Actualités


Ferrari n'a pas comblé l'écart avec Mercedes

Ferrari n'a pas comblé l'écart avec Mercedes

Malgré les longues lignes droites du Paul Ricard, les Ferrari ne sont pas parvenues à menacer les Mercedes à l'occasion du Grand Prix de France de Formule 1.

Le sursaut d'orgueil n'a pas eu lieu. En France, les monoplaces de la Scuderia Ferrari sont restées au second plan tandis que les Mercedes ont trusté, une nouvelle fois, les deux premières places.

Qualifié troisième, Charles Leclerc a mené une course solitaire pour franchir la ligne d'arrivée à la même position. Toutefois, le Monégasque s'est considérablement rapproché de Valtteri Bottas en fin de course.

"J’ai tout donné pour essayer de passer Bottas à la fin, j’étais bien avec la voiture", commente le pilote Ferrari. "Mais la Mercedes a été trop rapide en début de course. Mon premier relais était OK, le deuxième était une question de bien gérer les pneus et c’est ce que j’ai fait car j’ai pu rattraper et menacer Bottas."

Leclerc a pu utiliser son DRS dans les derniers tours, puis a tenté une attaque dans le dernier virage de la dernière boucle mais le pilote Mercedes a tenu bon.

"Ce n’est pas passé loin, j’avais plutôt pas mal géré les pneus avant ça et vers la fin je me sentais bien, la voiture était bonne et les pneus fonctionnaient", poursuit Leclerc. "Compte tenu d’où on était en essais libres, c’était une bonne journée. Valtteri galérait à la fin avec les siens et ça ne l’a pas fait, mais de peu."

Hamilton écrit l'Histoire, Bottas semble touché au moralLire plus

De son côté, Sebastian Vettel devait composer avec une mauvaise qualification. L'Allemand s'élançait depuis la septième place sur la grille, derrière les McLaren de Carlos Sainz et Lando Norris. Remonté à la cinquième position, à quelques secondes de Max Verstappen, le quadruple champion du monde a pris le pari de s'arrêter en fin de course pour chausser les pneus tendres et viser le meilleur tour en course.

"Le meilleur tour, c’était une décision facile à prendre, il n’y avait rien à espérer devant et personne derrière nous. Mais je n’ai pas fait un super tour quand on voit celui de Lewis en fin de course", déclare l'Allemand. "Cela démontre l’avance de Mercedes mais nous avions aussi un problème dans le dernier tour, je n’ai pas pu bien charger ma batterie."

Malgré des problèmes de batterie, Vettel est parvenu à battre le record d'Hamilton, son premier meilleur tour de la saison. Cela permet au pilote Ferrari de glaner un point supplémentaire et de contenir Verstappen au classement général.

Ce meilleur tour ne fait toutefois pas illusion face à la domination de Mercedes lors de cette course. Selon Vettel, les fortes chaleurs en France ont permis aux flèches d'argent de jouir d'un avantage plus important qu'à l'accoutumée mais l'Allemand promet un juste retour des choses lors de la manche suivante, en Autriche.

"Plus il fait chaud, plus c’est facile pour Mercedes car plus vous avez d’adhérence, plus vous pouvez économiser les pneus", analyse Vettel. "Nous savons que nous sommes rapides en ligne droite mais pas assez dans les virages. Nous voulions combler l’écart autant que possible, nous avons échoué. Nous devons comprendre les pièces qui n’ont pas fonctionné et essayer encore. Cela devrait aller un peu mieux pour nous en Autriche."

Ontdek het op Google Play