fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Alonso était proche de signer chez Mercedes fin 2016

Alonso était proche de signer chez Mercedes fin 2016

Actualités


Alonso était proche de signer chez Mercedes fin 2016

Alonso était proche de signer chez Mercedes fin 2016

Le pilote espagnol confirme que le duo Hamilton-Alonso était proche d'être reformé !

Retour au Grand Prix d'Abou Dhabi 2016 : ce jour-là, malgré la victoire et la fin de saison en boulet de canon de Lewis Hamilton, Nico Rosberg décroche son seul et unique titre de Champion du monde de Formule 1.

Mais, à la surprise générale, il ne lui faudra pas plus de quelques jours pour annoncer ensuite son départ, sans doute conscient que réitérer le même exploit face à Hamilton chez Mercedes - après avoir été au bout de ses forces mentales et physiques durant la saison 2016 - lui serait probablement impossible.

Rosberg, qui n'avait donc plus grand-chose à gagner, sera finalement remplacé par l'un des poulains de Toto Wolff, directeur de l'écurie à l'Étoile : Valtteri Bottas. Mais, en vérité, l'Histoire n'est pas passé loin de révéler un tout autre scénario.

Dix ans après McLaren, Mercedes aurait en effet pu aligner un duo composé de Lewis Hamilton, alors triple Champion du monde, et Fernando Alonso, deux fois sacré.

Si chacun a encore en mémoire le scénario de 2007 entre les deux hommes, ils s'étaient déjà réconciliés depuis longtemps en 2016, lorsque l'Espagnol est entré en discussion avec Mercedes suite à l'annonce de Rosberg.

"J'ai bien eu des contacts avec Mercedes dans le passé", a révélé Alonso au magazine Man in Town. "En 2016, lorsque Nico Rosberg a décidé de prendre sa retraite, des discussions ont eu lieu avec Toto Wolff. Mais nous ne sommes jamais parvenus à un accord final."

L'ancien leader de Renault, Ferrari et McLaren n'a pas révélé ce qui avait coincé mais, si l'on se réfère aux déclarations faites à l'époque par Wolff, Mercedes n'a sans doute pas voulu prendre le risque de devoir à nouveau gérer un grand duel au sommet, alors que l'équipe venait de s'épuiser à contenir les tensions entre Hamilton et Rosberg.

On ne saura donc jamais ce qu'un nouveau duel entre deux des plus grands champions de la discipline aurait donné chez Mercedes, mais Alonso le répète : il ne reviendra en Formule 1 que s'il peut se battre à nouveau pour décrocher le titre.

"Je reste ouvert aux offres intéressantes mais, si je décide de revenir en F1, ce sera uniquement si j'ai une possibilité réelle de remporter le titre mondial. Je ne repartirai pas de zéro dans un nouveau projet, je veux une voiture capable de gagner immédiatement."

Ontdek het op Google Play