fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Leclerc : Mon statut chez Ferrari 'a changé' après Bahreïn

Leclerc : Mon statut chez Ferrari 'a changé' après Bahreïn

Actualités


Leclerc : Mon statut chez Ferrari 'a changé' après Bahreïn

Leclerc : Mon statut chez Ferrari 'a changé' après Bahreïn

Le Monégasque évoque le moment où il a vraisemblablement gagné le respect de la Scuderia Ferrari.

Charles Leclerc explique avoir gagné davantage de respect de la part de Ferrari après les performances montrées lors du dernier Grand Prix de Bahreïn. Ce week-end là, le petit prince de la nuit était devenu le second plus jeune poleman de l'histoire, avant de perdre la course uniquement en raison d'un souci moteur.

Si la "priorité" avait été donnée à Sebastian Vettel en débutant la saison, le pilote monégasque a ainsi démontré qu'il faudrait rapidement compter avec lui chez Ferrari.

Depuis lors, le quadruple Champion du monde a quelque peu repris l'ascendant en raisons des petites erreurs commises par son jeune coéquipier, mais Leclerc se satisfait d'être considéré différemment à présent, en comparaison aux regards qui se posaient sur lui en mars dernier.

"Il est vrai que la situation après Bahreïn a changé", a-t-il déclaré à L'Equipe. "L’écurie me respecte davantage depuis que j’ai montré que je pouvais gagner des courses."

"Je comprends qu'il doit exister une certaine hiérarchie dans une équipe telle que Ferrari. Il est également clair pour moi que Seb est le leader de cette équipe en raison de son niveau d'expérience. À présent, je dois continuer à bien faire mon travail, en faisant moins d'erreurs. Seb fait simplement moins d'erreurs que moi."

Victime bien malgré lui de plusieurs consignes d'équipe en début de saison, Leclerc affirme ne pas être intéressé par l'aspect politique qui entoure la Formule 1.

"Je fais juste mon travail sur la piste et j'en suis moi-même satisfait. Je me sens clairement à l'aise avec l'équipe, il n'y a aucun souci. Je n'aime pas du tout les jeux politiques. En fait, je déteste cet aspect politique. Ce n'est pas mon style. Je ne suis pas ami avec quelqu'un pour ensuite l'utiliser. Je préfère de loin les amitiés 'naturelles'."

Ontdek het op Google Play