fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Renault et la Formule 1 en 7 dates

Renault et la Formule 1 en 7 dates

Actualités


Renault et la Formule 1 en 7 dates

Renault et la Formule 1 en 7 dates

Du moteur turbocompressé au second come-back, retour sur sept dates-clés de l’histoire de l’écurie Renault en Formule 1 !

Une aventure lancée en pleine saison 1977...

16 juillet 1977 : Vive la théière jaune !

Renault arrive en Formule 1 en 1977 avec un objectif : faire triompher le moteur turbocompressé. Toutefois, les débuts sont loin d’être brillants. À Silverstone, les observateurs britanniques trouvent rapidement un sobriquet pour la monoplace française : "the yellow tea pot", la théière jaune en français, pour la couleur de la voiture et l’épaisse fumée blanche qui s’en dégageait lorsque le turbo cassait !

1er juillet 1979 : Cocorico à Dijon-Prenois

Les débuts chaotiques font vite place aux premiers succès. Après la première pole position en mars, Jean-Pierre Jabouille fait triompher le losange sur ses terres, à Dijon, le 1er juillet 1979. René Arnoux manque d’assurer le doublé suite à un duel perdu face à Gilles Villeneuve, aujourd’hui entré dans la légende du sport.

15 octobre 1983 : Rendez-vous manqué

Alain Prost est recruté par la Régie en 1981. Ensemble, ils iront jusqu’à la lutte pour les titres Pilotes et Constructeurs de 1983. Toutefois, le duo français perd tout lors de la manche finale de la saison 1983. Une casse moteur de Prost propulse Nelson Piquet et Brabham sur le toit de la F1 pour la seconde et dernière fois.

3 mars 2002 : Premier come-back

Fin 1985, l’équipe Renault tire le rideau mais continue de fournir des moteurs à plusieurs structures. À l’aube du nouveau millénaire, le losange rachète Benetton et fait son grand retour en Formule 1. Les anciens de la maison italienne Jarno Trulli et Jenson Button sont de l’aventure.

16 octobre 2005 : Consécration

Retour sur le 750e GP : Renault devient champion !Lire plus

Pour la première fois depuis 1969, une écurie française remporte le championnat Constructeurs ! Renault et Fernando Alonso dominent les débats tout au long de l’année. L'équipe française conclut en beauté une ère des V10 qu’elle aura dominé comme motoriste : sept titres en 14 saisons !

30 août 2009 : "Crashgate"

Retour sur le 800e GP : Le sombre épisode du CrashgateLire plus

Renault et Alonso remettent le couvert en 2006. Mais les saisons suivantes ne seront pas fameuses. Revenu au bercail en 2008, le pilote espagnol accroche deux succès, dont un très controversé à Singapour. Près d’un an plus tard, son ancien équipier Nelson Piquet lâche une bombe : le scandale du "Crashgate" est lancé. Jugés coupables d’avoir ordonné à Piquet de provoquer un accident, Flavio Briatore et Pat Symonds sont bannis à vie de la Formule 1. Renault salit sa réputation et perd le soutien d'ING, son sponsor titre...

20 mars 2016 : Nouveau départ

Renault se retire de nouveau fin 2010, avant de revenir une seconde fois en 2016 ! Le losange rachète Lotus, qui avait racheté Renault en 2011. La boucle est bouclée. Mais aujourd’hui, malgré le recrutement de Daniel Ricciardo et les sommes investies, ce come-back est pour l'instant loin d’être du même acabit que celui des années Alonso.

Ontdek het op Google Play