fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
VIDÉO : France 1982, Arnoux dit non aux consignes

VIDÉO : France 1982, Arnoux dit non aux consignes

Actualités


VIDÉO : France 1982, Arnoux dit non aux consignes

VIDÉO : France 1982, Arnoux dit non aux consignes

Il y a 37 ans, René Arnoux s'imposait devant Alain Prost sur le circuit Paul Ricard, et ce malgré les consignes de son équipe !

Retour en 1982 : Renault domine le peloton... mais uniquement le samedi. Sept poles en dix courses, dont trois doublés ! En revanche, les monoplaces françaises ne connaissent pas le même succès au moment de la course. Le moteur turbocompressé est certes très performant sur un tour mais manque encore de fiabilité.

Lorsque la Régie arrive en France, sur le circuit Paul Ricard, elle n'a marqué qu'un seul point lors des huit dernières courses ! Bernard Hanon, le président de la marque, fait le déplacement dans le Var. Interdiction d'abandonner.

Au terme des qualifications, Renault signe un nouveau doublé, Arnoux devant Prost. On demande toutefois à "Néné" de s'écarter au moment de la course pour laisser passer son équipier, mieux placé au championnat.

Mais malgré un panneau "1 Alain / 2 René" présenté à de multiples reprises sous le nez d'Arnoux, celui-ci ne ralentit pas une seule seconde et s'envole vers son premier triomphe depuis le Grand Prix d'Afrique du Sud 1980. Sur le podium, Prost fulmine. La rupture entre les deux pilotes français est consommée.

Pour la petite histoire, Prost s'arrêta dans une station-service lors de son retour sur Paris. Un pompiste le prend pour Arnoux et le félicite pour sa victoire, non sans copieusement insulter son dauphin !

Ontdek het op Google Play