fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Pénalité de Vettel : Ferrari annule son appel mais n'abandonne pas

Pénalité de Vettel : Ferrari annule son appel mais n'abandonne pas

Actualités


Pénalité de Vettel : Ferrari annule son appel mais n'abandonne pas

Pénalité de Vettel : Ferrari annule son appel mais n'abandonne pas

Même si elle a annulé sa procédure d'appel, la Scuderia Ferrari reste convaincue que la pénalité infligée à Vettel est injuste.

Le directeur de l'écurie Ferrari, Mattia Binotto, insiste sur le fait que Sebastian Vettel n'a commis aucune infraction au règlement alors qu'il a été pénalisé de cinq secondes par les commissaires sportifs ; une sanction qui lui a finalement coûté la victoire lors du dernier Grand Prix du Canada. Pour Binotto, l'annulation de la décision reste une priorité.

Jeudi soir, la Scuderia a officiellement annulé son recours en appel contre la pénalité infligée à son pilote, mais étudie à présent la possibilité d'exercer son "droit de révision", qui peut atteindre le même résultat mais par le biais d'un processus différent.

Binotto, qui avait déclaré après la course que Vettel était le vainqueur moral, avait tout de suite insisté sur le fait que Ferrari ne laisserait pas tomber l'affaire. Il n'a pas changé d'avis.

Pénalité de Vettel : blessés par les réactions, les commissaires se défendentLire plus

"Pour notre part, compte tenu des images et des données dont nous disposons, nous restons convaincus qu'il n'y a pas eu d'infraction", a-t-il déclaré à Motorsport.com. "Sebastian a commis une erreur en sortant de la piste, mais je pense qu'il a seulement tenté de récupérer la voiture et de revenir en piste en toute sécurité."

"Nous collectons toutes les données disponibles et essayons d'apporter de nouveaux éléments pour éventuellement prendre une décision différente. Nous verrons sous quelle forme et de quelle manière, mais nous travaillons très activement là-dessus."

Le droit de révision de la faute en question pourrait avoir, en cas de succès, le même effet qu'un appel, à savoir l'annulation de la pénalité. Ferrari a annulé son appel car il aurait été rejeté par la FIA : en effet, il n'y a en principe pas d'appel prévu pour une sanction aussi mineure (pénalité en temps de cinq secondes), et l'équipe ne disposait pas de preuves suffisamment tangibles pour espérer qu'il puisse être pris en compte.

Ontdek het op Google Play