fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Leclerc : Ferrari a 'oublié' de m'informer de la pénalité de Vettel

Leclerc : Ferrari a 'oublié' de m'informer de la pénalité de Vettel

Actualités


Leclerc : Ferrari a 'oublié' de m'informer de la pénalité de Vettel

Leclerc : Ferrari a 'oublié' de m'informer de la pénalité de Vettel

Leclerc n'était pas au courant de la pénalité de Vettel car Ferrari... avait oublié de le prévenir !

En raison d'une erreur de communication, Ferrari a admis avoir "oublié" de prévenir Charles Leclerc que son coéquipier Sebastian Vettel avait écopé d'une pénalité de cinq secondes lors du Grand Prix du Canada.

Si Vettel a franchi la ligne d'arrivée en premier à Montréal, la pénalité de temps appliquée a finalement attribué à la victoire à son rival, Lewis Hamilton. Mais, en réalité, le pilote allemand aurait très bien pu terminer troisième, car Charles Leclerc était très proche de revenir à moins de cinq secondes de son chef de file.

Et pour cause, puisque le Monégasque n'avait même pas été prévenu des cinq secondes de pénalité infligées à Vettel : "Je n'étais pas du tout au courant, non, j'ai poussé mais je ne savais pas ce qui se passait devant", a déclaré Leclerc.

Ferrari estime que Vettel a gagné et décide de faire appelLire plus

"Je ne savais pas que Seb avait une pénalité, je tentais d'être présent s'il y avait une opportunité, mais je n'étais pas au courant de la pénalité de cinq secondes, je faisais ma propre course."

Déjà lors du Grand Prix d'Espagne, les pilotes Ferrari avaient déclaré ne pas être au courant de la stratégie de l'autre voiture, ce qui indique que les deux garages communiquent visiblement mal entre eux.

Mattia Binotto, directeur de la Scuderia, assume l'erreur canadienne en expliquant simplement qu'il s'agissait d'un oubli : "Nous n'avons pas prévenu Charles et c'était une erreur de notre part. Nous étions très occupés sur le muret des stands et nous avons oublié. Nous aurions dû le faire, mais nous ne l'avons pas fait."

Évidemment, Ferrari n'avait aucune obligation de prévenir son pilote. Mais Leclerc a terminé la course à six secondes de Vettel, ce qui signifie qu'à une seconde près, c'est bien la voiture #16 qui aurait hérité de la seconde place sur le podium. Et il est loin d'être certain que cela aurait ravi Vettel et le reste de l'équipe...

Ontdek het op Google Play