fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Ferrari estime que Vettel a gagné et décide de faire appel

Ferrari estime que Vettel a gagné et décide de faire appel

Actualités


Ferrari estime que Vettel a gagné et décide de faire appel

Ferrari estime que Vettel a gagné et décide de faire appel

La Scuderia n'a visiblement pas l'intention d'en rester là. La bonne stratégie ?

Au terme du Grand Prix du Canada, l'écurie Ferrari a eu fort à faire. Il a d'abord fallu convaincre Sebastian Vettel de se rendre sur le podium, alors qu'il refusait de le faire. Ensuite, il a fallu répondre aux sollicitations des médias, qui voulaient tous connaître le point de vue de la Scuderia.

"Ce n’est pas à nous de décider, c’est le sport", a d'abord déclaré Mattia Binotto, directeur d'équipe, à l'issue de la course. "Tout le monde semble croire que Seb a gagné. Il n’avait aucune mauvaise intention durant la manœuvre, il est resté devant pendant toute la course, et il a passé le drapeau à damier en restant devant. Pour nous, il est le vainqueur. Et comme équipe, nous allons redoubler de compétitivité. Nous connaissons nos faiblesses, la saison n’est pas terminée."

"Nous devons regarder toutes les données avant de nous faire notre propre opinion. Il pilotait à la limite à chaque virage. Et nous étions vraiment à l’extrême-limite avec les pneus. Quand il est revenu sur la piste, il n’y avait rien d’autre à faire que ce qu'il a fait."

La colère de Vettel : 'Ce n'est pas juste'Lire plus

"Nous avons gagné aujourd’hui. Honnêtement, nous étions les plus rapides en piste, c’est ce qui est le plus important. [...] C’est un bon signe de voir cette passion [chez Vettel], de voir qu’il a faim de victoire, il l’a prouvé. Nous avons tous faim de victoire. C’est ce qui nous aidera dans les courses à venir."

Binotto a également laissé entendre que Ferrari étudierait la possibilité de faire appel de la décision prise par les commissaires, ce que l'écurie basée à Maranello a finalement décidé de faire.

La Scuderia a ainsi notifié son intention à la FIA et possède désormais 96 heures (soit 4 jours) pour confirmer son appel. S'il est confirmé, il sera ensuite jugé devant le Tribunal d’Appel International de la FIA.

De façon générale, ce type de pénalité (cinq secondes) ne fait jamais l'objet d'un appel. À moins que Ferrari ne possède des preuves recevables, la FIA pourrait décider de rejeter directement l'appel, qui ne serait alors pas jugé.

Ontdek het op Google Play