fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Hamilton : C'était une 'erreur naïve' !

Hamilton : C'était une 'erreur naïve' !

Actualités


Hamilton : C'était une 'erreur naïve' !

Hamilton : C'était une 'erreur naïve' !

Le quintuple Champion du monde a commis sa première erreur de l'année, hier lors des essais libres 2.

À l'issue de la journée de vendredi, Lewis Hamilton a réagi à sa sortie de piste survenue lors des EL2, en la décrivant "d'erreur naïve" lui ayant donné l'impression de se trouver coincé "dans le bureau du proviseur".

Avant cela, le Britannique avait donné le ton lors de la première séance d'essais en menant devant son coéquipier, Valtteri Bottas. Dans la première partie des seconds essais, il a perdu le contrôle de sa W10 à la sortie du virage 9, chaussé des pneus medium.

La Flèche d'Argent est allée toucher le mur extérieur, provoquant la crevaison du pneu arrière droit. Hamilton est parvenu à ramener sa voiture aux stands, mais les mécaniciens ont été contraints de changer plusieurs éléments importants - à commencer par la suspension arrière - ce qui a mis à pied le Champion du monde jusqu'à la fin de la séance.

EL2 (VIDÉOS) : Leclerc et Ferrari devant, Hamilton à la faute !Lire plus

"Les gars ont vraiment essayé de réparer, mais ils n’ont pas eu assez de temps", a déclaré Hamilton vendredi soir. "Je ne me souviens pas de la dernière fois où j'avais manqué une séance... Ce n’est vraiment pas agréable de regarder les essais depuis le garage ; c’est comme j'étais assis dans le bureau du proviseur, en attendant de pouvoir retourner en classe !"

"C’était une erreur naïve de ma part. J'étais en train d'effectuer des tours avec les pneus medium et je cherchais vraiment à trouver la limite. Je l'ai très légèrement franchie. La glissade a été longue et j'ai vraiment espéré ne pas toucher le mur. Ce sont des choses qui arrivent. Il suffit maintenant de laisser cela derrière moi et de remonter en scelle immédiatement."

Mercedes, qui a introduit une unité de puissance améliorée ce vendredi au Canada, a dominé les EL1, mais son rival Ferrari est parvenu à verrouiller la première ligne lors de la deuxième séance.

Le directeur technique de l'écurie, James Allison, a expliqué que son équipe s’attendait désormais à "un bon vieux combat entre nous et Ferrari, que nous craignons depuis si longtemps sur cette piste".

Ontdek het op Google Play