fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
EL1 (VIDÉO) : Ferrari ne semble pas plus proche de Mercedes

EL1 (VIDÉO) : Ferrari ne semble pas plus proche de Mercedes

Actualités


EL1 (VIDÉO) : Ferrari ne semble pas plus proche de Mercedes

EL1 (VIDÉO) : Ferrari ne semble pas plus proche de Mercedes

Lewis Hamilton a réalisé le meilleur temps des premiers essais libres du Grand Prix du Canada, les Mercedes trustant à nouveau le haut de la feuille des temps.

Il est à 10 heures à Montréal et 16 heures en France lorsque débutent les EL1 sur le circuit Gilles Villeneuve. Le ciel est d'un bleu quasi parfait, il fait 17°C dans l'air et 27°C sur la piste.

Pour rappel, Mercedes introduit ici sa première évolution moteur de la saison, tandis que Ferrari se passe à nouveau de son sponsor-titre, Mission Winnow. Chez Williams, le Canadien Nicholas Latifi prend la place de Robert Kubica pour cette séance.

Il faut attendre près de trente minutes avant que l'action en piste ne s'intensifie. Max Verstappen (Red Bull) est le premier à signer un chrono intéressant en 1'15''026, avec les pneus medium. Le Néerlandais améliore ensuite mais c'est la Mercedes de Valtteri Bottas qui réalise le meilleur temps provisoire : 1'14''160.

Le Finlandais améliore encore avec les pneus tendres, 1'13''495, égalé au millième par Lewis Hamilton ! Cela augure sans doute d'écarts très serrés sur le tracé montréalais ce week-end. Bottas en remet une couche : 1'13''229, puis 1'13''001. Depuis le début de la séance, la piste est restée sale, poussiéreuse et plusieurs pilotes ne manquent pas de le signaler.

À un peu plus de trente minutes du drapeau à damier, Bottas améliore en 1'12''914... avec les pneus medium ! Hamilton l'imite quelques instants plus tard : 1'12''767. À cet instant, la hiérarchie est vraiment illisible, les Mercedes menant la danse devant Verstappen et l'Alfa Romeo d'Antonio Giovinazzi.

Quelques secondes plus tard, l'Italien perd le contrôle de sa monture au virage 9 et endommage sa suspension arrière-gauche. La voiture de sécurité virtuelle entre en action, le temps de dégager la monoplace à l'aide d'un tracteur.

Les Ferrari accélèrent ensuite : avec les pneus medium, Charles Leclerc prend la troisième place... mais concède encore plus de neuf dixièmes de retard sur les Flèches d'Argent. Verstappen évolue dans le même dixième de seconde.

En fin de séance, Mercedes rencontre un souci de pression d'essence sur la voiture de Bottas, contraint de rejoindre les stands au ralenti. Petite alerte pour les Champions du monde, pour l'heure sans conséquence notoire.

La hiérarchie n'évolue plus et, contrairement à ce qu'avaient prédit les clans Mercedes et Red Bull, Ferrari ne semble pas plus que d'habitude en mesure de concurrence les bolides gris. Derrière, la bataille du milieu fera à nouveau rage, comme en témoigne le classement de ces premiers essais.

Ontdek het op Google Play