fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
VIDÉOS : Hamilton souffre mais s'impose à Monaco, en hommage à Lauda

VIDÉOS : Hamilton souffre mais s'impose à Monaco, en hommage à Lauda

Actualités


VIDÉOS : Hamilton souffre mais s'impose à Monaco, en hommage à Lauda

VIDÉOS : Hamilton souffre mais s'impose à Monaco, en hommage à Lauda

Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de Monaco, sixième manche de la saison 2019 de Formule 1. Sebastian Vettel et Valtteri Bottas l'ont accompagné sur le podium.

Le temps est sec sur Monaco au moment du départ, à 15h10. Il fait 22°C dans l'air, 33°C sur la piste. Mais le taux d'humidité est de 54% et le risque de pluie est fort important (90%) !

À l'instar de Sebastian Vettel, Lewis Hamilton porte aujourd'hui un casque en l'honneur de Niki Lauda. Avant la course, les pilotes ont effectué la parade munis de casquettes rouges sur la tête, et ont également respecté une minute de silence sur la grille.

À l'extinction des feux, Max Verstappen prend un excellent départ mais ne parvient pas à prendre le meilleur sur Valtteri Bottas, qui conserve la deuxième place. Magnussen et Kvyat perdent du terrain, Ricciardo se retrouve cinquième. Derrière, plusieurs voitures ont coupé le premier virage : les commissaires entrent en action et vont analyser cela. Il n'y aura pas de conséquences.

Parti quinzième, Charles Leclerc tente d'entamer sa remontée en doublant la McLaren de Norris. Il se retrouve rapidement coincé derrière la Haas de Grosjean. Le pilote monégasque se décale en de nombreux endroits mais ne parvient pas à dépasser le Français. Il force finalement le passage à la Rascasse au coeur d'une manoeuvre très osée !

Déchaîné, Leclerc tente la même chose sur la Renault de Hülkenberg au tour suivant mais touche le rail intérieur du virage ! Son pneu arrière droit est crevé et finit par exploser lors du tour suivant, entre la chicane et le Bureau de Tabac. La voiture de sécurité intervient au onzième tour.

De nombreux pilotes repassent alors par les stands. Intelligemment, Bottas a ralenti afin de pouvoir rentrer dans le même tour que le leader, son coéquipier Hamilton. Malgré cette stratégie bien pensée, le Finlandais se fait doubler dans la voie des stands par la Red Bull de Verstappen, qui le touche ! Un petit morceau du fond plat de la Mercedes s'envole et l'action entre sous investigation des commissaires, le pneu de la Mercedes crève.

Bottas rentre donc de nouveau au tour suivant et passe cette fois des pneus durs, comme l'ont fait précédemment Verstappen et Vettel. Le #77 se retrouve quatrième. En tête, Hamilton est lui en gommes mediums, ce qui pourrait le désavantager plus loin dans la course. À l'arrière, Leclerc se plaint de sa voiture, endommagée suite à la crevaison subie. Il abandonne lors du 18e tour.

Au 23e tour, la direction de course informe que Verstappen écope de cinq secondes de pénalité qui seront ajoutées à son temps final, dans le cas où il ne s'arrêterait plus. Deux tours plus tard, Mercedes prévient Hamilton que le risque de pluie s'intensifie.

Obligé d'économiser ses gommes mediums, Hamilton se trouve sous la menace directe de la Red Bull #33. Les quatre premiers sont dans un mouchoir de poche au moment où quelques gouttes de pluie tombent. Elles sont toutefois insuffisantes pour avoir une réelle influence sur l'adhérence de la piste.

La dure loi de Monaco prend alors le pouvoir : la situation reste totalement inchangée durant de nombreux tours. Il reste 15 des 78 tours lorsque les pneus de Hamilton semblent vraiment usés. Mais le leader du championnat n'a plus le choix : il doit aller au bout ou tout perdre ! De son côté, Verstappen doit absolument passer pour gagner, d'autant plus qu'il aura cinq secondes de pénalité au terme du Grand Prix. Troisième à cet instant, Vettel pourrait-il éventuellement profiter de la situation ?

Derrière, Pierre Gasly a passé les pneus tendres en fin de course et s'adjuge ainsi le point du meilleur tour en course. La situation est extrêmement tendue à l'avant : Hamilton est sur la corde raide et fait tout pour résister à Verstappen. Le Néerlandais tente de passer à la chicane à deux tours du terme : les voitures se touchent légèrement mais poursuivent sans dommages !

Lewis Hamilton s'impose finalement de justesse, en ayant fait duré ses pneus mediums durant 66 tours ! Pénalisé, Verstappen se retrouve quatrième. Vettel prend la deuxième place devant Bottas. Gasly est cinquième et devance Sainz, Kvyat, Albon, Ricciardo et Grosjean pour le top 10.

Ontdek het op Google Play