fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Et si Ferrari s'était trompée dans le concept de la SF90 ?

Et si Ferrari s'était trompée dans le concept de la SF90 ?

Actualités


Et si Ferrari s'était trompée dans le concept de la SF90 ?

Et si Ferrari s'était trompée dans le concept de la SF90 ?

Encore une fois, Ferrari est écrasée par la performance des Mercedes. En quête de réponses face à ces multiples contre-performances, la Scuderia en vient jusqu'à remettre en question le concept même de sa monoplace...

À Maranello, le rêve des essais hivernaux a fait place depuis bien longtemps à un cauchemar éveillé. Le titre de favori est dans les mains du rival Mercedes, qui jouit d'une avance gargantuesque au championnat. Après cinq courses, les flèches d'argent comptent près de 100 points d'avance sur la Scuderia.

Course (VIDÉOS) : Hamilton l'emporte ; Verstappen bat les FerrariLire plus

D'après Mattia Binotto, les évolutions aérodynamiques et l'évolution du moteur hybride apportées en Espagne ont fonctionné, mais pas assez pour contrecarrer les plans de Mercedes. Le constructeur allemand continue son inexorable marche en avant. Chez Ferrari, l'heure est au travail désormais.

"De notre côté, je pense que nous pouvons à la fois travailler dur et travailler bien. La saison n'est pas finie, nous n'allons pas abandonner. Il y a beaucoup de leçons à tirer ici", avance le directeur.

"Les évolutions marchent bien. Je pense qu'en matière de puissance et de vitesse en ligne droite, nous sommes assez bons. Mais certainement, nous avons des faiblesses dans la voiture qui ont été mises en avant ce week-end. C'est à nous de comprendre ce qu'il se passe, de travailler et de nous améliorer. Cela nous rendra plus fort à l'avenir."

Aucune hypothèse n'est écartée à Maranello. Si Binotto ne souhaite pas tirer de conclusions hâtives, il est persuadé qu'un loup se cache dans la SF90. Et celui-ci pourrait être d'une taille gargantuesque.

Leclerc : 'Mercedes était clairement au-dessus du lot...'Lire plus

"Nous perdons beaucoup dans chaque virage, pas seulement dans le dernier secteur", analyse Binotto suite au revers de son écurie à Barcelone. "Dans tous les virages, nous sommes lents et nous connaissons du sous-virage. Ce n'est pas seulement dû à l'appui, c'est plus que ça. C'est quelque chose que nous devons étudier et comprendre."

"Toute conclusion tirée aujourd'hui sera mauvaise. Cela prendra des jours pour avoir une analyse correcte", poursuit l'Italien. "C'est une question d'équilibre, une question d'appui aérodynamique, c'est peut-être même une question de concept de la voiture. Nous n'avons pas la réponse."

Ontdek het op Google Play