fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Mercedes explique pourquoi Bottas a dominé Hamilton en qualifications

Mercedes explique pourquoi Bottas a dominé Hamilton en qualifications

Actualités


Mercedes explique pourquoi Bottas a dominé Hamilton en qualifications

Mercedes explique pourquoi Bottas a dominé Hamilton en qualifications

Toto Wolff explique qu'un souci de chargement de batterie sur la monoplace de Hamilton l'a, entre autres raisons, gêné dans la conquête de la pole position finalement décrochée par Valtteri Bottas.

Le directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff, a expliqué ce samedi les différents facteurs qui ont influé sur l'énorme écart creusé en qualifications par Valtteri Bottas sur Lewis Hamilton.

Le Finlandais a réalisé la pole position en devançant son coéquipier de plus de six dixièmes de seconde, les Flèches d'Argent verrouillant à nouveau la première ligne sur la grille de départ du Grand Prix d'Espagne.

Les quintuples Champions du monde des constructeurs ont en effet pris les commandes lors de chacune des sept dernières éditions de la manche catalane du calendrier, en réalisant toujours le doublé en qualifications, à l'exception de 2017, lorsque Sebastian Vettel était parvenu à rejoindre Hamilton sur la première ligne.

Ce samedi, Bottas a survolé son sujet en écrasant non seulement Ferrari mais également Hamilton, cantonné au rôle de spectateur face à la domination du #77. Toutefois, certaines raisons expliquent cet énorme écart entre les deux bolides gris.

"Ce fut une séance plutôt malheureuse pour Lewis", a expliqué Toto Wolff a Sky Sports. "Nous ne pouvions pas charger la batterie correctement car il s'était arrêté en Q2. Son premier run en Q3 a ensuite été compromis par le trafic en piste. Les choses ne se sont ainsi pas bien déroulées pour lui, mais Valtteri est en grande forme et je pense qu'il mérite donc d'être en pole."

Hamilton a prévenu : il ne sera pas aussi gentil au départ qu'il l'avait été quinze jours plutôt, en Azerbaïdjan. La situation rend Wolff quelque peu tendu et il ne s'en cache pas. "Je pense pouvoir dire que je suis un peu nerveux. Ils savent tous les deux qu'il est important d'être devant [à l'abord du premier virage]."

"Barcelone est un circuit où il est difficile de dépasser, j'espère évidemment ne pas revivre le même scénario qu'en 2016... Mais l'état d'esprit, la relation entre ces deux-là est très différente, alors j'ai confiance. Nous pourrions en discuter un peu, mais ils savent précisément ce que nous attendons d'eux."

Ontdek het op Google Play