fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Barcelone confiant 'à 90%' de conserver sa place au calendrier

Barcelone confiant 'à 90%' de conserver sa place au calendrier

Actualités


Barcelone confiant 'à 90%' de conserver sa place au calendrier

Barcelone confiant 'à 90%' de conserver sa place au calendrier

Et si le Grand Prix d'Espagne survivait l'an prochain ?

Depuis une dizaine de jours, il semble acquis - mais pas encore officiel - que le Grand Prix des Pays-Bas (ré)apparaisse au calendrier de la Formule 1 en 2020. D'après de nombreuses sources concordantes, le circuit de Zandvoort disposerait d'un accord pour organiser une course lors du second week-end du mois de mai, soit en lieu et place de l'actuel Grand Prix d'Espagne.

Mais, pour autant, les promoteurs de l'épreuve catalane sont toujours en négociation avec Liberty Media, et visiblement loin d'abdiquer. Le directeur du Circuit de Catalunya, situé à Barcelone, indique ainsi qu'il y aurait 90% de chances que la manche espagnole qu'il organise soit toujours au calendrier de la catégorie reine en 2020.

Les Pays-Bas pourraient remplacer l'Espagne au calendrierLire plus

Tandis que le retour de Zandvoort devrait être officialisé la semaine prochaine, Montmelo compte bien continuer à accueillir la F1 comme c'est le cas depuis 1991.

"Aujourd'hui, il y a de l'incertitude", concède Vicenç Aguilera, dirigeant du tracé de Barcelone. "Mais je pense tout de même que nous sommes encore à plus de 90% de chances [de conserver l'épreuve]", a-t-il déclaré à RaceFans.

"Nous devrions être en mesure de parvenir à un accord d'ici à l'été. Je ne sais pas si ce sera en juillet, mais je m'attends à ce que ça arrive durant cette période. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour que cela soit possible."

Le Grand Prix d'Espagne n'est pas encore enterréLire plus

"Nous entretenons deux discussions en parallèle : d'abord en interne avec les actionnaires, et bien sûr avec Liberty. Il existe ainsi deux niveaux de discussion et nous devons donc trouver les moyens de tout mettre en place pour répondre aux exigences de notre gouvernement, de nos actionnaires et de Liberty Media, afin de pouvoir signer un nouveau contrat."

"Nous n'avons pas encore déterminé s'il s'agirait d'un contrat de deux, trois ou quatre ans. Ce n'est pas un gros problème, les discussions sont plutôt économiques et budgétaires. Nous sommes prêts à poursuivre durant les prochaines années. Nous faisons de notre mieux et nous continuerons."

Ontdek het op Google Play