fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
La Formule 1 truque sa sélection de tweets post-course

La Formule 1 truque sa sélection de tweets post-course

Actualités


La Formule 1 truque sa sélection de tweets post-course

La Formule 1 truque sa sélection de tweets post-course

C'est le sujet du moment : la FOM a utilisé un tweet posté avant le Grand Prix de Chine pour l'afficher sur les écrans de la cool room dimanche, juste avant la cérémonie du podium.

Et le plus étrange dans cette affaire est que le tweeteur incriminé n'en est pas à son coup d'essai ! Enquête...

Hamilton et Mercedes triomphent lors du 1000e Grand PrixLire plus

Serait-ce dû au cruel manque de spectacle en piste ? Juste après le Grand Prix de Chine, 1000e course de l'histoire du championnat du monde remportée par Lewis Hamilton, l'attention de nombreux spectateurs a été retenue par ce qu'il se passait dans la cool room des pilotes, entre le parc fermé et la montée sur le podium.

Dans cette pièce réunissant les trois premiers pilotes de la course, la FOM, qui s'occupe de la réalisation TV, a pour habitude d'afficher sur de grands écrans une compilation de tweets concernant le Grand Prix et rédigés par les fans du monde entier.

Donc la course était tellement morne que la F1 a demandé à ses propres employés de tweeter quelque chose pour les écrans de la cool room ?Tom Bellingham

Toutefois, Tom Bellingham du site britannique WTF1 a remarqué quelque chose d'étrange hier matin. En effet, un tweet affiché célébrait le "spectacle" de la millième course. Mais en allant vérifier le profil de ce fameux Paul Sherer, il s'avère que celui-ci travaille pour la Formule 1 et a posté ce tweet bien avant la tenue du Grand Prix !

Encore plus étrange, d'autres tweets étaient préparés à l'avance pour célébrer la victoire de Valtteri Bottas en Chine.

Et cette personne est multirécidiviste ! L'an dernier, une série de trois tweets ont été postés pour saluer la victoire en Allemagne de Hamilton... puis de Vettel... et enfin de Räikkönen !

L'affaire commence à prendre de l'ampleur, si bien que la mention "Travaille en Formule 1" et les multiples tweets du Grand Prix de Chine ont été supprimés du profil de Paul Sherer. Toutefois, certaines pépites subsistent encore.

Ontdek het op Google Play