fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Renault encore victime de son MGU-K, 'pas d'excuse' pour Abiteboul

Renault encore victime de son MGU-K, 'pas d'excuse' pour Abiteboul

Actualités


Renault encore victime de son MGU-K, 'pas d'excuse' pour Abiteboul

Renault encore victime de son MGU-K, 'pas d'excuse' pour Abiteboul

Pour la quatrième fois en trois courses, une monoplace à moteur Renault a abandonné sur un souci mécanique.

2019 ne rime pas avec fiabilité pour le losange. Depuis le coup d'envoi de la saison, les écuries utilisant le moteur français ont été minées par les problèmes mécaniques. Après un abandon à Bahreïn à cause d'un MGU-K défectueux, Nico Hülkenberg a de nouveau abandonné en Chine pour un problème similaire !

Hülkenberg prend la défense de RenaultLire plus

Le directeur de l'écurie Renault, Cyril Abiteboul, explique ces soucis à répétition par un manque de temps pour y répondre. En effet, le losange a apporté un seul correctif pour Sainz à Bahreïn, puis un autre pour Hülkenberg en Chine. Toutefois, ce dernier s'est révélé être la cause de l'abandon de l'Allemand sur le circuit de Shanghai.

"Nous avons dû redoubler d'efforts au niveau de la production pour obtenir plus de pièces, ce qui veut dire que nous avons dû accélérer une partie du processus de fabrication", explique Abiteboul à Motorsport.com. "Pour faire simple, quelque chose a été déclenché et nous n'avons pas eu le temps de se pencher dessus. Ce n'est pas une excuse, c'est un fait."

Au 16e tour de course, alors qu'il évoluait en 15e position après son premier arrêt au stand, Hülkenberg a dû mettre pied à terre suite à une défaillance du système d'exploitation liée à l'installation de la nouvelle spécification du MGU-K. Encore une fois, Renault perd de gros points qui pourront s'avérer cruciaux dans la lutte pour le championnat Constructeurs.

Renault remplace plusieurs éléments moteurLire plus

Un abandon qui reste inexpliqué : "Toutes les autres voitures ont marché sans problème en utilisant la même pièce. Nous avons parcouru 5000 kilomètres sur le banc d'essai avec cette pièce. Pour une raison particulière, nous avons basculé sur un mode qui a déclenché quelque chose sur le logiciel", confie le directeur français.

Interrogé sur la possibilité d'avoir recours à une troisième spécification du MGU-K, Abiteboul a répondu par la négative. À Bakou, théâtre de la quatrième course du championnat 2019, Renault devrait continuer à utiliser la même pièce que lors de la manche précédente.

Ontdek het op Google Play