fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Gasly, sixième faute de mieux

Gasly, sixième faute de mieux

Actualités


Gasly, sixième faute de mieux

Gasly, sixième faute de mieux

À Shanghai, Pierre Gasly a atteint la Q3 pour la première fois de la saison. Le pilote Red Bull ne pouvait pas faire mieux que la sixième position sur la grille.

Gasly : 'Je suis stressé' par le début de la saisonLire plus

Ça va mieux pour Pierre Gasly ! Après les déboires de Melbourne et de Sakhir, le pilote français a été en mesure de hisser sa Red Bull jusqu'en Q3. Encore mieux, il se qualifie juste derrière son équipier Max Verstappen, verrouillant ainsi la troisième ligne pour le compte de son écurie.

"Se qualifier sixième, c'est le mieux que l'on puisse faire. C'était l'objectif", déclare Gasly. "On peut se réjouir de ce résultat mais bien sûr nous manquons encore de rythme. Je ne suis pas pleinement satisfait de mon pilotage, il y a encore des choses à régler."

VIDÉO : Verstappen s'enflamme à la radio... puis à l'interview !Lire plus

La Q3 du Français s'est résumée à une seule et unique tentative, en pneus tendres. Lors de la fin de la session, Gasly a été relâché trop tard en piste pour franchir la ligne avant la fin du temps imparti. Malgré cette bourde stratégique, dont fut également victime Max Verstappen et les pilotes Haas, le champion 2016 de GP2 ne s'attendait pas à améliorer sa position sur la grille.

"Oui, nous n'avons pas réussi à faire un dernier tour", commente l'intéressé. "Nous savions à quel moment quitter les stands mais on a manqué le coche pour trois secondes. Avec ces pneus, vous ne pouvez pas aller à fond tout de suite sinon ils sont cuits avant la fin du premier secteur. Ce n'est pas idéal mais cela n'aurait pas changé notre position, donc pas de souci."

Toutefois, Gasly ne partira pas avec les mêmes pneus que son équipier. Demain, le Français s'élancera en pneus tendres, contre les mediums pour les cinq premiers du classement. À Shanghai, les gommes les plus tendres du manufacturier Pirelli semblent se dégrader bien trop vite. Il sera donc difficile de garder un bon rythme durant la première partie de la course.

"C'est une stratégie différente. C'est important de garder le pneu avant gauche en vie le plus longtemps possible. Ce sera une question d'équilibre, s'arrêter au bon moment, préserver les pneumatiques. Mais, on l'a vu l'an dernier, bien des choses peuvent se passer avant le drapeau à damiers", conclut le pilote Red Bull.

Ontdek het op Google Play