fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Vettel en a (déjà) assez qu'on lui parle de sa rivalité avec Leclerc

Vettel en a (déjà) assez qu'on lui parle de sa rivalité avec Leclerc

Actualités


Vettel en a (déjà) assez qu'on lui parle de sa rivalité avec Leclerc

Vettel en a (déjà) assez qu'on lui parle de sa rivalité avec Leclerc

Parfois agacé par la vie médiatique qu'il est contraint de mener, le pilote allemand estime que les médias exagèrent la rivalité actuelle entre Leclerc et lui.

Vettel, bientôt écœuré par la Formule 1 ?Lire plus

C'est au terme de la journée de vendredi que Sebastian Vettel s'est prêté comme à l'habitude à l'exercice des questions/réponses en compagnie des journalistes. Le leader de la Scuderia Ferrari, qui s'était déjà récemment montré critique envers ce que la F1 représente dans l'époque contemporaine, a cette fois semblé lassé par la mise en exergue du duel qui l'oppose à Charles Leclerc.

Ferrari pourrait avantager Leclerc d'ici quelques courses !Lire plus

Interrogé sur les propos tenus par son directeur Mattia Binotto - qui a confirmé que Vettel restait le leader, tout en laissant la porte ouverte à un éventuel changement à venir -, le quadruple Champion du monde a éprouvé bien des difficultés à contenir sa lassitude.

"Pff, je ne sais pas", a-t-il débuté, "C'est un sujet qui est toujours servi plus chaud qu'il n'est mangé... Je comprends que ce soit intéressant pour les gens de poser de telles questions. Mais vous savez, il y a tellement de choses qui peuvent se produire en course..."

"Vous aurez constaté par vous-mêmes que lorsqu'une des deux voitures est plus rapide que l'autre [comme c'était le cas à Bahreïn], nous roulons intelligemment et il n'y a pas de bagarre inconsidérée. J'ai clairement moins de réponses à apporter que je ne reçois de questions à ce sujet..."

Serait-ce le signe que Vettel subisse déjà une certaine pression ? Quoi qu'il en soit, il aura à coeur de se reprendre en Chine à l'occasion du 1000e Grand Prix de l'histoire, après avoir été à la peine dans le désert de Bahreïn. Et pour l'instant, l'Allemand semble plutôt satisfait du déroulement de son week-end.

"Je pensais qu'ils [Mercedes] seraient forts ici et nous sommes proches, c'est bon signe. On verra demain. Nous devons améliorer la voiture, notamment dans les virages. C'est simplement dommage que nous n'ayons pas pu rassembler toute les données cet après-midi."

Le pilote de la voiture #5 fait ici référence à la panne rencontrée par son équipier, Leclerc ayant peu roulé durant les seconds essais libres. "Je ne suis pas encore pleinement satisfait. Dans l'ensemble, c'est bien, mais il est dommage que Charles n'ait pas pu effectué de long relais."

"Nous manquons un peu d'informations et nos réponses à ce que nous avons à faire maintenant sont donc approximatives. Nous allons tenter de tester certaines solutions, la voiture a du potentiel et c'est à nous de pouvoir le démontrer."

Ontdek het op Google Play