fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
En Chine, Red Bull fêtera les 10 ans de sa première victoire

En Chine, Red Bull fêtera les 10 ans de sa première victoire

Actualités


En Chine, Red Bull fêtera les 10 ans de sa première victoire

En Chine, Red Bull fêtera les 10 ans de sa première victoire

Le 1000e Grand Prix de l'histoire de la F1 marquera également un anniversaire important pour l'écurie Red Bull.

Entre 2010 et 2013, l'écurie Red Bull a tout gagné, ou presque : 4 titres de Champions du monde des constructeurs pour l'écurie autrichienne, autant de sacres pour Sebastian Vettel ; voilà comment une entreprise de boisson énergisante est parvenue à ses fins, en dominant la Formule 1 de la tête et des épaules.

Bien sûr, tout ne s'était pas fait du jour au lendemain. Mais les choses sont tout de même allées très vite pour l'équipe basée à Milton Keynes, en Angleterre. En novembre 2004, elle rachetait l'écurie Jaguar, elle-même issue de l'équipe fondée par Jackie Stewart, Stewart Grand Prix.

Red Bull admet 'qu'il y a un problème' sur sa RB15Lire plus

À ses débuts en 2005, Red Bull est d'ailleurs britannique, avant de passer sous pavillon autrichien en 2007 sans pour autant déménager son usine. Entre temps, la marque rachète également l'écurie Minardi pour en faire son team junior, Toro Rosso, basé à Faenza, en Italie.

La saison 2008 est difficile, tandis que Toro Rosso parvient à remporter un Grand Prix en compagnie d'un certain Sebastian Vettel. L'exploit est de taille : non seulement Vettel devient le plus jeune poleman (record toujours valable aujourd'hui) et le plus jeune vainqueur de Grand Prix (battu depuis lors par Max Verstappen), mais la petite équipe italienne parvient surtout à gagner avant l'écurie-mère !

Issu de la filière mise en place par Red Bull Motorsport, le pilote allemand débarque logiquement dans l'écurie dirigée par Christian Horner dès 2009, au moment où le règlement aérodynamique subit de profonds changements. C'est une réussite pour Red Bull : malgré la domination de Brawn Grand Prix, le Taureau rouge sera le plus régulier cette année-là.

Comme cette année, la troisième course de la saison a lieu en Chine, sur le circuit de Shanghai. La pluie est si forte que le départ a lieu sous le régime de la voiture de sécurité. Les conditions resteront délicates jusqu'au drapeau à damier, et même le vainqueur connaîtra une mésaventure, percuté par la... Toro Rosso de Sébastien Buemi.

Mais Vettel est tout de même celui qui s'en sort le mieux : il remporte la course avec dix secondes d'avance sur son équipier, Mark Webber, et plus de 40 secondes devant le futur Champion du monde, Jenson Button.

Red Bull remporte ainsi son tout premier succès en Formule 1 et réalise par la même occasion son premier doublé ! Anecdote remarquable et remarquée : les organisateurs s'emmêlent alors les pinceaux et, après l'hymne allemand en l'honneur de Vettel, c'est le 'God Save the Queen' qui est joué à la place de l'hymne autrichien. L'écurie... autrichienne (si, si) soulèvera encore cinq trophées de vainqueur en 2009, avant d'enchaîner plusieurs saisons de succès.

Une décennie plus tard, Max Verstappen et Pierre Gasly tenteront de faire aussi bien dimanche prochain, à Shanghai. Mais la mission s'annonce quasi-impossible, tant Ferrari et Mercedes semblent dominer ce début de saison.

Ontdek het op Google Play