fb

Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
Course - Hamilton et Mercedes profitent du désastre Ferrari

Course - Hamilton et Mercedes profitent du désastre Ferrari

Actualités


Course - Hamilton et Mercedes profitent du désastre Ferrari

Course - Hamilton et Mercedes profitent du désastre Ferrari

Mercedes a réalisé le doublé ce dimanche lors du Grand Prix de Bahreïn, profitant du souci mécanique rencontré par Leclerc et de l'erreur de Vettel !

Charles Leclerc parviendra-t-il à transformer sa première pole position en premier succès en F1 ? Telle est la question que tout le monde se pose à l'instant où les vingt bolides se rangent sur la grille de départ du second Grand Prix de la saison, à Sakhir.

Il fait encore 26°C dans l'air malgré la nuit tombée, tandis que la température de la piste est d'environ 30°C au moment du départ. À noter que la force du vent est bien plus importante que les jours précédents, et pourrait clairement jouer son rôle : 20 à 60 km/h sont prévus durant toute la course. 19 des 20 pilotes s'élancent avec les gommes les plus tendres, Kubica étant le seul à débuter avec les mediums.

À l'extinction des feux, Sebastian Vettel prend le meilleur sur Charles Leclerc avant le premier virage ! À l'approche du virage 4, Valtteri Bottas passe également devant la Ferrari #16. Mais au bout de la ligne droite, en début de second tour, Leclerc reprend la deuxième place au pilote Mercedes. Hamilton en profite pour dépasser son équipier quelques virages plus loin ; quel début de course !

Au quatrième tour, la bagarre fait rage juste derrière entre la Red Bull de Verstappen et la McLaren de Sainz. Les deux voitures se touchent, cet incident ruinant la course de l'Espagnol, qui se retrouve dernier. Une investigation est lancée du côté des commissaires.

Le retour de Leclerc

Ayant réalisé un moins bon départ, Leclerc ne se démonte pas et revient peu à peu sur son chef de file. Il le dépasse grâce au DRS dès l'entame du sixième tour. Juste après, les ralentis du départ permettent de constater que Lance Stroll est venu heurter la Haas de Grosjean, ce qui explique l'avant-dernière position du Français à cet instant. Les commissaires ne jugent pas utile d'enquêter à ce sujet, tandis que Grosjean finit par abandonner.

Devant, Leclerc creuse peu à peu l'écart, tandis que Hamilton semble revenir sur Vettel. Verstappen passe les pneus mediums dès le 12e tour, mais Red Bull se loupe quelque peu lors de l'arrêt de Pierre Gasly. Le début de saison est décidément très compliqué pour le Français... Plus loin dans le peloton, Giovinazzi et Kvyat se touchent, la Toro Rosso du Russe partant en tête-à-queue. Décidément, les commissaires ont du travail ce dimanche. Kvyat sera pénalisé de 5 secondes, mais pour un autre incident : il est allé trop vite dans la voie des stands.

Hamilton passe Vettel ; Vettel repasse

Le leader passe par les stands à l'entame du 14e tour, imité par Hamilton. Vettel rentre au tour suivant, mais le Champion du monde prend aisément la deuxième place à la faveur de son arrêt anticipé. Les deux Ferrari sont en mediums, Hamilton en tendres. Au 19e tour, Hamilton part légèrement à la faute au dernier virage, autorisant le retour de Vettel.

La bataille fait rage pour la deuxième place : Vettel repasse finalement son adversaire "au DRS" à l'entrée du virage 4. Visiblement, les pneus tendres de la Mercedes #44 ne fonctionnent pas bien, Hamilton se plaignant de l'usure de ses gommes à l'arrière.

Plus loin, Nico Hülkenberg est l'auteur d'une superbe course : parti 17e, le pilote Renault est 6e à cet instant. Son équipier Daniel Ricciardo tente visiblement une stratégie à un seul arrêt, ne s'arrêtant qu'au 26e des 57 tours parcourus ce jour. Derrière Hülkenberg, Lando Norris, plus jeune pilote du plateau, dépasse Kimi Räikkönen, le plus âgé, et se retrouve alors septième.

Vettel ruine sa course !

Hamilton s'arrête et passe les mediums au 35e tour. Vettel l'imite juste après et remplace ses mediums par d'autres pneumatiques jaunes, Ferrari comprenant que les tendres ne fonctionnent pas bien. Vettel et Hamilton se retrouvent l'un derrière l'autre ! Leclerc les imite quelques instants plus tard et ressort logiquement en tête.

Quelques secondes plus tard, neuf titres de champion se disputent le premier accessit. La première tentative du Champion en titre échoue, mais la seconde sera la bonne : Hamilton passe au virage 4. Derrière, Vettel part en tête-à-queue à la réaccélération ! Il abîme ses pneus mais également son aileron avant - à cause des vibrations -, qu'il finit par perdre quelques dizaines de mètres plus loin. L'Allemand repasse par les stands et chausse les pneus tendres, mais il ne ressort que huitième.

Derrière, les Renault se touchent légèrement entre elles, sans conséquences. Vettel revient et les passe : la Ferrari #5 prend la cinquième place, mais compte alors plus de 25 secondes de retard sur la Red Bull de Verstappen, malgré un nouvel arrêt loupé du côté de l'écurie autrichienne.

Norris, Ricciardo et Räikkönen livrent alors une très belle bagarre pour la septième place. La Renault est en difficulté, Ricciardo ne s'étant arrêté qu'une seule fois.

Les espoirs de Leclerc s'envolent, la Safety Car entre en piste

Devant, Leclerc se plaint subitement d'un souci de puissance, Hamilton fond sur lui ! Il s'agit visiblement d'un problème de MGU-H.

Le jeune pilote Ferrari est totalement impuissant : inexorablement, la Mercedes du Champion du monde revient. Hamilton passe sans sourciller et s'empare de la tête du Grand Prix ! Leclerc poursuit, son ingénieur lui signalant que la deuxième place est encore possible. Mais Bottas revient et passe également.

Soudainement, les deux Renault s'arrêtent au même moment ! Incroyable mais vrai, la mécanique a lâché chez Hülkenberg comme chez Ricciardo. Les bolides jaunes étant mal positionnés, la voiture de sécurité entre en piste, ce qui va probablement sauver le podium de Leclerc.

La course se termine de fait au ralenti : Hamilton s'impose devant son équipier Bottas, Mercedes réalisant un nouveau doublé ! Leclerc finit troisième et se consolera avec un premier podium en F1 et le point du meilleur tour...

Verstappen reste quatrième devant Vettel, cinquième. Lando Norris est le meilleur des autres au terme d'une superbe course au volant de sa McLaren. Räikkönen, Gasly, Albon et Pérez complètent le top 10.

Le Grand Prix de Bahreïn 2019 aura été particulièrement animé ! Valtteri Bottas repart du désert en tête du championnat, devançant Lewis Hamilton d'une unité : 44 points contre 43. Verstappen est troisième du classement devant les pilotes Ferrari, de nouveau battus et surtout très déçus.

Ontdek het op Google Play