Williams modifie ses monoplaces en Australie

Actualités


Aurélien Attard

Williams modifie ses monoplaces en Australie

Dans l'illégalité à Barcelone, Williams arrive en Australie avec une monoplace revue et corrigée. Désormais, elle n'est plus en infraction avec le règlement technique et l'écurie pourra rouler sans risquer la disqualification.

La saison 2019 de Williams Racing a très mal débuté. L'écurie britannique a souffert en essais hivernaux en ratant deux journées complètes de roulage sur le circuit de Barcelone, mettant ainsi à mal le bon déroulement de son programme.

Et une fois arrivé en Espagne, l'équipe a vécu un nouveau coup dur lorsque la FIA s'est penchée de plus près sur la monoplace. Après contrôle, plusieurs infractions au règlement technique ont été relevées. La saison de Williams débutait à peine et l'écurie ne pouvait pas disputer la première course de la saison sans être disqualifiée !

A Melbourne, des changements de dernière minute ont été effectués sur les deux monoplaces de George Russell et Robert Kubica afin de les rendre légales. Tout d'abord, les suspensions avant présentent maintenant six éléments et points d'encrage sur le châssis, contre sept auparavant. De plus, le design des rétroviseurs a été modifié : un élément, censé soutenir le miroir mais jugé illégal, est supprimé.

Mais Williams ne s'est pas seulement contentée de retirer des pièces. En Australie, de nouveaux éléments aérodynamiques ont pu être observés sur les monoplaces britanniques. En substance, un "T-wing" redessiné fait son apparition à l'arrière du capot moteur dans le but d'améliorer le parcours du flux d'air au niveau de la sortie d'échappement.

Toutefois, ces changements aérodynamiques ne devraient pas bouleverser les performances de Williams. Dernières en essais hivernaux, les voitures se retrouvent une nouvelle fois en queue de peloton après les deux premiers essais libres du Grand Prix d'Australie...

Ontdek het op Google Play