Räikkönen - Le niveau d'Alfa Romeo est 'une grande énigme'

Actualités


Olivier Guillaume

Räikkönen - Le niveau d'Alfa Romeo est 'une grande énigme'

Kimi Räikkönen éprouve bien des difficultés à imaginer la position de son équipe dans la hiérarchie 2019.

La saison 2019 risque d’être particulièrement intéressante en milieu de grille : c’était l’avis de tous les observateurs, des pilotes et des équipes au terme des essais hivernaux, et cette impression s’est encore renforcée depuis lors.

C’est ainsi que Kimi Räikkönen - qui a rejoint Alfa Romeo après que Ferrari a recruté Charles Leclerc - rejoint l’avis général : le pilote finlandais admet ne pas avoir la moindre idée précise de sa future place au cœur du peloton 2019 de F1.

"C'est une grande énigme", reconnaît le Champion du monde 2007. "Nous allons donner le meilleur de nous-mêmes et voir où nous serons lors du premier Grand Prix, puis on travaillera à partir de là. Nous ne sommes pas à 100% là où nous voulons être, mais si vous posez la question à n'importe qui d'autre, la réponse sera probablement la même."

Si la C38 conçue par Sauber semble agressive dans sa conception, le nouveau leader de l’équipe se garde bien de juger son potentiel définitif à ce stade de l’année.

"Je ne crois pas que nous en sommes exactement là où nous le voudrions. Les conditions sont toujours différentes lors des week-ends de Grand Prix à cause du temps frais, et nous n'avons pas vraiment attaquer pour faire le meilleur temps."

"Nous avons testé différents pneus et il y a des choses à apprendre sur ce point. C'était un peu compliqué de faire un chrono avec les gommes les plus tendres. Nous utiliserons ce que nous avons appris, nous l'analyserons et nous verrons ce que la chaleur changera, en Australie, je l'espère."

Pour autant, Räikkönen se montre confiant pour la saison à venir : "C'est un package solide. Nous avons des choses à améliorer mais nous pouvons aller nous battre, voir ce qu'il en sera."

Mais pour l’heure, il insiste : impossible de prédire la position d’Alfa Romeo dans la hiérarchie : "Je ne sais pas si nous sommes cinquièmes ou dixièmes, je crois que ce sera plutôt serré en milieu de peloton. Si l'on fait du bon travail, on sera un peu mieux placés qu'en perdant une journée ou en faisant des erreurs. Nous ne pouvons que faire de notre mieux et voir ce qu'il en sera lors du premier Grand Prix."

Ontdek het op Google Play