Brawn s'inquiète de la situation avec Silverstone

Actualités


Olivier Guillaume

Brawn s'inquiète de la situation avec Silverstone

Les négociations entre Liberty Media et le circuit de Silverstone en vue de la prolongation du contrat du Grand Prix seraient au point mort : une situation qui frustre le directeur sportif de la Formule 1.

Tandis que plusieurs autres Grands Prix voient leur avenir se jouer cette année, le circuit de Silverstone se situe également à un moment charnière.

Pour l’heure, les négociations semblent au point mort entre les organisateurs de l’actuel Grand Prix de Grande-Bretagne et Liberty Media. Une situation qui inquiète évidemment Ross Brawn, directeur sportif de la F1, alors que le contrat entre les deux parties est sur le point d’expirer.

"Nous voulons trouver une solution avec Silverstone", assure le dirigeant britannique. "Mais nos points de vue diffèrent sur ce qui est raisonnable. Nous ne sommes pas trop éloignés. C’est frustrant de ne pas réussir à trouver de solution."

La situation n’est cependant pas illogique quand on sait que Stuart Pringle, le directeur du circuit anglais, est à l’origine du courrier de la FOPA (Association des promoteurs de Grand Prix) qui décrivait le mécontentement ambiant envers Liberty Media.

Si Brawn semble inquiet et frustré, il est pourtant loin d’abandonner : "Je ne pense pas que ce sera le dernier Grand Prix de Grande-Bretagne. Que ce soit à Silverstone ou non. Courir en Grande-Bretagne est important pour nous et, évidemment, Silverstone est la base, la racine du Grand Prix de Grande-Bretagne ces dernières années."

Visiblement, la F1 n’exclut donc pas de quitter Silverstone : "La plupart d’entre nous se souviennent qu’il [le GP de Grande-Bretagne] a été à Brands Hatch et ce n’était pas si étrange que nous ayons une année à Brands Hatch et la suivante à Silverstone", poursuit Brawn. "Nous sommes déterminés à conserver un Grand Prix et nous l’espérons à Silverstone, mais il n’y a aucune garantie."

Reste-t-il une chance de voir un jour la Formule 1 débarquer à Londres, comme la rumeur en fait état depuis plusieurs années déjà ? Oui, mais pas dans le centre-ville.

"Londres serait une course différente du Grand Prix à Silverstone. Ce serait une course en ville. Il y a de la place pour les deux. Je ne pense pas que ce soit faisable d’avoir une course dans Londres, au milieu de la ville. Le chaos et l’impact qu’il y aurait seraient trop violents. Mais à la périphérie de Londres, il y a beaucoup de zones qui pourraient fonctionner. Cette course ne remplacerait pas le Grand Prix de Grande-Bretagne, ce serait le Grand Prix de Londres."

Ontdek het op Google Play